Articles à la une »

28 juin 2019 – 16 h 48 min |

Iran/Etats-Unis 1979 : Falstaff chez Khomeini de John Graves, otage
Iran/Etats-Unis 1979. Des étudiants islamistes retiennent en otage des personnels de l’Ambassade des Etats-Unis à Téhéran. La nouvelle fait le tour du monde en quelques secondes …

Lire l'article complet »
Lu de-ma bibliothèque

Plaisirs et découvertes d'une volumineuse bibliothèque familiale en plusieurs langues. Partage de textes curieux ou intéressants dont certains seront à vendre.

L'air du temps

Billet d'humeur sur le quotidien d'une vie. Où il sera question des plaisirs, découvertes et détestations, du mot et de l'image dans tous leurs états, des arts plastiques de la musique et de la nature. Sous Licence Creative commons

A vendre livres Vieux papiers

Livre et vieux papiers de la bibliothèque familiale à vendre. Intéressants par leur contenu en plusieurs langues, Demandez, je saurais si j'ai ce que vous cherchez ; mais il faudra me laisser le temps de trier et trouver. Pseudo sur le bon coin : greniercurieux.

Inédits ou épuisés en ligne

Des ouvrages inédits, ou épuisés comme le roman "Le feu sacré", roman d'aventure initiatique sur le feu de forêt à lire sur votre écran.

Heureux les orphelins stériles

Heureux les orphelins stériles ! Une saga familiale inédite, à suivre en ligne sous forme de feuilleton. Site sous creative commons.

Accueil » Archives par Tags

Articles taggés avec: Mi cafetal

¡ A bailar merengue ! et autres

11 janvier 2012 – 7 h 14 min |

A l’ époque où se situe « Le récolte douce des larmes » le merengue était institué  » musique nationale de Saint-Domingue « …Au début du 18ème siècle….Paysans et ouvriers agricoles, esclaves bien des fois, chantaient leurs sentiments sur la coupe de la canne à sucre (canto de zafra par les Gaiteros de San Jacinto) la cueillette du café ou du coton. Ces complaintes se retrouvent au 20ème siècle dans toute la zone caraïbes Amérique centrale dans les ségas du mauritien Ti Frèr, le bullurenge colombien (  » Yo no quiero cantá »). Des instruments ont été introduits mais le rythme de fond reste chaloupé, lent ou frénétique : le Perico ripiao, la cumbia ( La Burrita,) le porro (mi cafetal) …A déguster.