Étiquette : feuilleton en ligne

Les mecs = un des deuils les plus durs à faire (Loi du silence 14)

La Loi du silence

Visite chez le neurologue de ville. Je lui ai dit rapporté la première et dernière visite au psychiatre qu’il m’avait recommandé : « je ne peux pas vous aider, je peux vous écouter si cela vous chante et je peux vous prescrire ce que vous voudrez ».Il a lu le compte-rendu des explorations fonctionnelles œsophagiennes et celui de l’ophtalmo neuro qui mentionnent l’utilité d’explorer une éventuelle SEP, mais précisément il n’a pas proposé de chercher. J’interprète cela comme la volonté absolue de ne pas risquer de trouver autre chose à cet examen. Donc cela va dans le sens de la loi souterraine de protection des médecins entre eux…
Ce système s’appelle un système maffieux. Et lui comme les autres sont dedans, maintenant le système et probablement le renforçant face aux problèmes actuels SEP/ vaccin contre l’hépatite et autres…J’ai décidé de sortir de ces rets locaux, cette toile maffieuse derrière laquelle ils se protègent tous, bien que se haïssant de façon certaine. Je suis sortie de son cabinet calme et résolue à passer à l’offensive : je me battrai jusqu’à la mort pour ma survie.

Lire la suite

Mode d’emploi d’ « Heureux les orphelins stériles »

Heureux les orphelins stériles

« Heureux les orphelins stériles », mode d’emploi de mon roman «généalogique » inédit mis en ligne sous forme feuilleton uniquement sur mon blog. Remontée dans le temps ancestral d’une famille d‘esprits curieux et voyageurs, ce roman comprend plusieurs chapitres ou journaux : « Quand on est mort », « Ici Radio Paléo », « La loi du silence » et « Carnets en vrac ».
Bonne lecture

Lire la suite

La myoatonie m’habite et la folie mon psy (loi du silence 6)

La Loi du silence

Les toubibs ont des crises de nerfs, après ils traitent leurs patients d’hystériques ou de malades imaginaires (mais vaches à lait) et à côté de ça, moi, j’ai plein de visions hallucinations, visuelles, même olfactives, je titube, tous les matins ma main lâche tout, j’a ides problèmes de langage, j’ai le boa dévoreur, j’ai mes boules aux pieds et ma boule au ventre. Il n’y a que mon toubib et mon généraliste qui la sentent à la palpation, les autres effleurent l’abdomen -on dirait qu’ils ont peur de se salir ou qu’ils ne savent pas ausculter sans rien sentir. J’en ai vraiment marre, je suis crevée.

La loi du silence In Heureux les orphelins stériles; Mireille Durand

Lire la suite

Quand on est mort 3 : c’est formidable !

Quand on est mort

Quand on est mort , j’oubliais de vous le dire, des choses importantes changent la vie ; d’abord on est habité par un état nouveau, l’on se trouve immédiatement dans l’espace, le lieu et l’esprit de celui avec qui l’on est en contact… C’est fou ce que sur terre les repères ont varié dans le temps et l’espace, un espace sans cesse fractionné : les langages, les mesures, la valeur des choses…Vous verrez le bonheur d’être mort quand ce sera votre tour, l’aisance à se comprendre presque sans parler…Quand on est mort, c’est formidable !

Lire la suite

La Loi du silence selon Caroline 1

La Loi du silence

J’ai trouvé ce journal de ma mère Caroline intitulé «La loi du silence» avec son dossier médical ; elle est morte jeune (63 ans) sans que l’on détermine de quoi elle était atteinte : «dégénérescence neuro-musculaire non qualifiée ». Je souhaiterais qu’un jeune médecin curieux étudie ce texte et nous donne une explication.
A lire iIn « Heureux les orphelins stériles » ; journal médical de Caroline : « La loi du silence ».

Lire la suite

Heureux les orphelins steriles Ici Radio Paleo 1

Ici Radio Paleo Récit de Vénus

                                                  Bonjour, ici Vénus de Radio Paléo, votre voix préférée. A chaque changement de climat,  cette chronique familiale traite des problèmes domestiques courants, des nouveautés tant sociétales que techniques et laisse une large (…)

Lire la suite

Heureux les orphelins stériles : écrits d’ Elizabeth

Heureux les orphelins stériles

Teddy Chéri, Six jours que je suis là et déjà je suffoque ! Notre mère est très mal…les maux physiques et psychologiques terribles qu’elle a endurés ces dernières années et surtout une misère noire qu’elle nous a cachée…Aurait-elle été mieux diagnostiquée et soignée si elle avait été avec toi…

Lire la suite

Heureux les orphelins stériles Quand on est mort 1

Quand on est mort

J’écris parce qu’ensuite ma mémoire s’effacera et ne resteront de moi que les souvenirs chez ceux qui sont restés sur terre avec qui je n’aurai plus de contact. Donc, je n’existerai plus…J’ai décidé, tant que je le pourrai, de faire mon journal de morte, l’écrit, l’acquisition et la transmission du savoir c’était une manie familiale… Lorsqu’on est mort, c’est formidable…

Lire la suite

Heureux les orphelins strériles Les héros

Heureux les orphelins stériles

Les héros d’Heureux les orphelins stériles (HLOS) : Elizabeth, 40 ans aujourd’hui ; sa mère Caroline morte en 2010 à 62 ans ; les mânes de Caroline que dans les limbes l’on a baptisée LaPetite, les mânes de LaMère, l’ancêtre la plus vieille retrouvée là-bas par Caroline. Et Romain, un romain arrière-arrière grand-père ∞ …

Lire la suite

Heureux les orphelins stériles Introduction

Heureux les orphelins stériles

Lorsqu’ Elizabeth range la maison de Caroline, sa défunte mère, elle ouvre des malles et caisses bourrées de papiers familiaux. D’abord le récent journal intime de sa mère et le journal de la guerre de 1870 de son quadrisaïeul. Ainsi commence l’aventure d’ Heureux les orphelins stériles.

Lire la suite