Articles à la une »

28 juin 2019 – 16 h 48 min |

Iran/Etats-Unis 1979 : Falstaff chez Khomeini de John Graves, otage
Iran/Etats-Unis 1979. Des étudiants islamistes retiennent en otage des personnels de l’Ambassade des Etats-Unis à Téhéran. La nouvelle fait le tour du monde en quelques secondes …

Lire l'article complet »
Lu de-ma bibliothèque

Plaisirs et découvertes d'une volumineuse bibliothèque familiale en plusieurs langues. Partage de textes curieux ou intéressants dont certains seront à vendre.

L'air du temps

Billet d'humeur sur le quotidien d'une vie. Où il sera question des plaisirs, découvertes et détestations, du mot et de l'image dans tous leurs états, des arts plastiques de la musique et de la nature. Sous Licence Creative commons

A vendre livres Vieux papiers

Livre et vieux papiers de la bibliothèque familiale à vendre. Intéressants par leur contenu en plusieurs langues, Demandez, je saurais si j'ai ce que vous cherchez ; mais il faudra me laisser le temps de trier et trouver. Pseudo sur le bon coin : greniercurieux.

Inédits ou épuisés en ligne

Des ouvrages inédits, ou épuisés comme le roman "Le feu sacré", roman d'aventure initiatique sur le feu de forêt à lire sur votre écran.

Heureux les orphelins stériles

Heureux les orphelins stériles ! Une saga familiale inédite, à suivre en ligne sous forme de feuilleton. Site sous creative commons.

Accueil » Archives par Tags

Articles taggés avec: à cheval ce soir

A cheval ce soir de Wilhelm Moberg

13 février 2012 – 7 h 00 min |
Roman suédois Vilhelm Moberg

« A cheval ce soir » de Wilhelm Moberg, une écriture délicate mais puissante ; dès les premières lignes j’ai plongé avidement dans le froid et les ténèbres de ce roman pour en sortir brûlante de passion. Nous sommes dans la Suède de la reine Kristina, malgré les ponctions, les paysans se sentent libres : leurs domaines, leurs ancêtres les ont acquis de droit par le défrichement de la contrée ; depuis toujours aucun noble ne s’est interposé entre le Roi et eux. Voilà que la reine Christine vend aux nobles venus d’Allemagne les droits d’impôts sur les villages ! Peu à peu, partout la révolte gronde, l’explosion se prépare, le bâton de convocation circule… Lorsque Svegje fidéle à son serment à la communauté doit se réfugier dans la forêt, l’on a en bouche très naturellement l’odeur du feu et de la poudre, le goût de bruyère, de mousse et de bouleau auxquels l’arrêt du bâton de circulation apporte une giclée amère…
On déguste comme une omelette norvégienne !

,
;