Les expositions de Juliana Gomez graveur

L'air du temps

A propos de Juliana Gomez, graveur

Jeune (35 ans) et colombienne, deux traits essentiels que l’on retrouve dans les gravures de Juliana Gomez, aussi bien ses xylogravures et linogravures, que ses taille-douce et sérigraphies. Une solide formation académique en Arts plastiques (avec option biologie) de l’Université Los Andes de Bogota et de  l’Ecole Supérieure des Beaux Arts de Marseille constituent le fond du personnage.

Jaguar, linogravure de Juliana Gomez

Mais  le plus important dans l’œuvre gravée de Juliana Gomez est la grande sensibilité qui émane de son être, qui le constitue  même. Cela se traduit  dans son besoin de partager son combat contre la guerre et toutes violences faites aux vivants et à la planète.  Et dans sa douce force de persuasion qui passe « innocemment « par des traits violents.  Ses gravures séduisent d eprime abord puis choquent et déclenchent une réaction, quelle qu’elle soit, mais presqu’automatiquement.

Son arme ? son art !

Que de chemin du Salon Séneca, de l’Université « de Los Andes » à Bogotá en 1995, à la Galerie Spazio eLaSTiCo de Bologna en 2011. Juliana Gomez a participé à de nombreuses expositions individuelles et collectives en Europe.

Pour ceux qui ne la connaissent pas, les lignes ci-dessous ; pour les autres, à bientôt :  je vous la présenterai dans ses œuvres d’éditrice de livres « faits main »…

Ses principales expositions :

  • 2011 – 8ème Biennale internationale de gravure, Cabinet des Estampes et des Dessins Musée d’Art moderne et d’Art contemporain de la ville de Liège, MAMAC.
  • 2010- Atelier National, avec Aurélien Louis, Aymeric Louis, et Megalo. Marseille.- Triennale Internationale de L’Estampe : Horst-Janssen-Museum, Oldemburg, Allemagne. Künstlerhaus,  Vienne, Autriche. Cracovi.
  • 2009 –- HUMANO” Dans le cadre du « Human Rights Nights Festival » Cineteca di Bologna, Quarto spazio.- “Fragile Liberta” avec Alexandros Yiorkadjis, Cataldo Serafini, Manuel Blazquez, Stefano Guerrini, Antonello Paladino e Silvia Venturi. Galerie Stefano Forni, Bologna, Italie.
  • 2008 – « Ne produit pratiquement pas d’irritation sur les yeux des lapins » Dans le cadre du projet « L’art renouvelle le lycée, le collège et la ville ; La femme les femmes et l’art ». Au Collège de Gréasque (France).-“Paysage; Paysages invisibles” avec Gianni Burattoni, Ulice Deborne, Colette Raynaud et Hervé Vachez. Galerie Satellite, Paris.- “Gravures et peintures” avec Pascale Robert, Nicolas Pincemin et Hanibal Srouji. Galerie Mourlot. Marseille.- “Le Lieu Dit” Norvège, Japon, Colombie; exposition avec Bärd Kristiansen et Mayura Torii. AssociationLa Commune, Besseuil, Bonnay.- “Allons voir là-bas…” exposition avec Dorothea Schulz, Fleur Noguera, Peter Kröning et le collectif Elshopo, artistes européens habitant, travaillant ou en résidence artistique dans un pays étranger.  Fondation d’entreprise Espace Écureuil pour l’art contemporain Toulouse.
  • 2007- Participation dans art4lux,Le 3ème Forum européen de la jeune création,  Exposition à l’Abbaye de Neumünster, Centre culturel et au Casino Luxembourg. Lauréat du programme mapXXL des Pépinières européennes pour jeunes artistes en 2006. Luxemburgo.-6èmeBiennale internationale de gravure, Cabinet des Estampes et des Dessins Musée d’Art moderne et d’Art contemporain de la ville de Liège, MAMAC.- « Le cerveau de la guerre » à La friche de la Bellede Mai (Marseille) et au cinéma d’art et d’essai Les Variétés (Marseille) dans le cadre du 9ème Festival de cinéma sud-américain à Marseille.
  • 2006– « Le cerveau de la guerre » Galerie MAV Valencia, Espagne- Les Territoires : 26 artistes sur deux lieux, intérieur-extérieur, la notion de territoire. Àla Fondation EspaceEcureuil à Toulouse et au lacLa Calle, Association Abistodenas, à Fourqueveaux.
  • 2005– « Soz :mag, das soziologie magazine #8 » . Présentation des gravures sur les problématiques en Colombie. Zürich. (voir Das Soziologie Magazin)
  • 2004– Biennale du livre d’Artiste : Stand de l’ESBAM,Saint Yrieixla Perche.-Gravure en consultation àla Bibliothèque Nationalede France, Département des estampes et dela Photographie, Paris-Prix collectif du Concours de Sociologie Visuelle 2004, « Urbanité(s) » Département de science sociales. Ecole Normale Supérieure de Cachan.
  • 2000–« Puntos Cardinales » Galerie Casa Cuadrada, juillet, Bogotá.-« Salón Gráfico 2000 » Festival 0 Ecole d’art Scuola, Bogotá.-Anciens étudiants du lycée Anglo Colombiano, Théâtre William Shakespeare, Bogotá.
  • 1998 et 1995- Salon Séneca, Université de «Los Andes » Bogotá.
  • FIN !    MAIS IL EN RESTE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *