Mois : janvier 2012

Causeries sur le développement des ressources naturelles au Viet-Nam en 1960

Lu de-ma bibliothèque

Ces « causeries sur le développement des ressources naturelles au Viet-Nam en 1960″ sont passionnantes. Le renouvellement des plantations d’hévéas, l’étude botanique et économique des forêts inondées et le devenir du centre d’élevage de porcelets de Thuộc-Nhiêu, dans le contexte politique qui allait changer le pays, restent d’une acuité agronomique étonnante…En lisant ces causeries, je pense à l’ouvrage  » Le Moyen-âge pour quoi faire ? » en particulier la partie écrite par Jean Gimpel qui donne des clés « moyenâgeuses » pour sauver les pays ruraux pauvres actuels. Bien qu’écrits en1961, ce textes transmettent une connaissance qui garde une valeur didactique et exemplaire.

Lire la suite
venus LaMere

Heureux les orphelins stériles, clés pour nouveaux lecteurs

Heureux les orphelins stériles

Voici les clés pour ceux qui entrent seulement maintenant dans « Heureux les orphelins stériles », mon roman généalogique inédit publié sur mon blog sous forme de feuilleton. Le roman dévoile l’essence de Caroline, une femme à découvrir, appuyé par différents journaux familiaux… La loi du silence, le journal de Caroline …

Lire la suite

La myoatonie m’habite et la folie mon psy (loi du silence 6)

La Loi du silence

Les toubibs ont des crises de nerfs, après ils traitent leurs patients d’hystériques ou de malades imaginaires (mais vaches à lait) et à côté de ça, moi, j’ai plein de visions hallucinations, visuelles, même olfactives, je titube, tous les matins ma main lâche tout, j’a ides problèmes de langage, j’ai le boa dévoreur, j’ai mes boules aux pieds et ma boule au ventre. Il n’y a que mon toubib et mon généraliste qui la sentent à la palpation, les autres effleurent l’abdomen -on dirait qu’ils ont peur de se salir ou qu’ils ne savent pas ausculter sans rien sentir. J’en ai vraiment marre, je suis crevée.

La loi du silence In Heureux les orphelins stériles; Mireille Durand

Lire la suite

Fangeux, cruel, érotique Poto Poto (Erich von Stroheim)

Lu de-ma bibliothèque

Dans la veine africaine section violence et sang je viens de relire Poto Poto, ce torride roman d’Erich Von Stroheim préfacé par Blaise Cendrars.. Ecrit comme une BD, l’ouvrage dégage plus que certains écrits structurés et détaillés. Tout est comme en arrière plan flouté: le décor et sa propre vie, les personnages secondaires et leur consistance, même les sentiments des héros et l’érotisme brutal dans lequel baigne le récit. En très gros plan : l’horreur, la violence –gratuite-, le sang…Étonnamment l’on débouche sur un happy end ; un peu incompréhensible, comme la dernière scène d’un spectacle plutôt que la fin d’un roman.

Lire la suite

Blessure d’enfance, Maman, poèmes inédits de Jean Battin

Inédits ou épuisés en ligne

Sur fond de guerre d’Indochine/ Et des troubles du Tonkin à la Cochinchine /J’avais à peine quatre ans/ Que déjà orphelin. (Blessure d’enfant)
Jamais avec le temps, son image /Dans ma tête n’est mirage/
Pourtant, quatre ans seulement avec « Elle »/Mais quatre années…/Les plus belles ! ( Maman, poème inédit de Jean Battin)

Lire la suite
Caroline dessin Mirieille Durand

Départ des enfants et rôti de caïman (Caroline 3)

Heureux les orphelins stériles

Hier j’ai expédié les enfants Teddy et Elizabeth par la malle qui les conduira…Où et quand ? Tout le plaisir est dans l’inconnu. Plaisir et possibilités. Dès que l’on sait, l’on borne, et ce n’est plus drôle. C’est curieux, ces deux-là, je ne savais plus que je les avais !…Les émotions, agréables ou douloureuses, ont toujours une résonance sur mon estomac ; du coup, ce matin, je me fais un poulet à la recette du caïman de papa… Dans la famille on n’est pas bégueule et on est bien élevé ; si l’on nous offre un rôti de caïman, on le mange ; même moi qui déteste cela, je ne le montre pas. C’est que l’on apprécie l’hospitalité et la générosité alimentaires, un reste sans doute de générations antérieures à découvrir. Finalement, c’est très bien d’expédier ses enfants quels qu’ils soient et n’importe où : on retrouve le goût de cuisiner.

Caroile In Heureux les orphelins stériles

Lire la suite

Non, je ne suis pas gaga ( La loi du silence 5)

La Loi du silence

Non, non! Je ne suis pas gaga, la psy me l’a confirmé….le système clos protège contre tout contrôle, qui oserait mettre en doute la compétence d’un mec et d’un groupe à pouvoir ? …Préparation dans la folie du déménagement ; on meurt étouffé sous ses objets mais elle ne veut pas lâcher. Pas faciles la séparation ni le deuil …Tout ce que je connais bien dans les parents parce que cela m’agaçait je le porte en moi et je le reproduis malgré tous les efforts possibles…Etrange RV chez la psy…Elle a dit cliente et pas patiente… Réaction violente au magnésium, j’ai cru devenir folle, je voyais des formes étranges très colorées, comme si j’étais saoule — les éléphants roses– et je bredouillais comme une ivrogne…Les médecins militaires ne sont pas des cons, mais les labo oui, sauf ce dernier qui a mis en culture pendant trois mois. Les autres donnaient un résultat négatif au bout de quelques jours : c’est comme ça qu’on fait disparaître des maladies…In Heureux les orphelins stériles – la Loi du silence.

Lire la suite