Articles à la une »

19 mai 2018 – 8 h 49 min |

Royal wedding Charles et Diana
Juillet 1981 : Royal wedding Charles et Diana
La foule londonienne deux jours avant le royal wedding de Charles et Diana le 29 juillet 1981. Ces photos, à un format très léger, …

Lire l'article complet »
Lu de-ma bibliothèque

Plaisirs et découvertes d'une volumineuse bibliothèque familiale en plusieurs langues. Partage de textes curieux ou intéressants dont certains seront à vendre.

L'air du temps

Billet d'humeur sur le quotidien d'une vie. Où il sera question des plaisirs, découvertes et détestations, du mot et de l'image dans tous leurs états, des arts plastiques de la musique et de la nature. Sous Licence Creative commons

A vendre livres Vieux papiers

Livre et vieux papiers de la bibliothèque familiale à vendre. Intéressants par leur contenu en plusieurs langues, Demandez, je saurais si j'ai ce que vous cherchez ; mais il faudra me laisser le temps de trier et trouver. Pseudo sur le bon coin : greniercurieux.

Inédits ou épuisés en ligne

Des ouvrages inédits, ou épuisés comme le roman "Le feu sacré", roman d'aventure initiatique sur le feu de forêt à lire sur votre écran.

Heureux les orphelins stériles

Heureux les orphelins stériles ! Une saga familiale inédite, à suivre en ligne sous forme de feuilleton. Site sous creative commons.

Accueil » Archives par Tags

Articles taggés avec: Les prophéties du Chilam Balam

Soustelle, Le Clézio: des mayas toujours vivants

26 avril 2012 – 14 h 44 min |

« Les maya  » de Jacques Soustelle (Flammarion 1982) et  » Les prophéties du Chilam Balam « , version de J.M.G Le Clézio (Gallimard 1976) traitent du passé maya de l’Amérique centrale, l’un analysant les monuments et vestiges archéologiques, l’autre livrant la transcription de textes sacrés disparus. Pourtant, tous deux nous plongent dans la vie des populations Indigènes du Guatemala, du Mexique et du Honduras actuels.Les prophéties du Chilam Balam, bien qu’ardues à lire, ont quelque chose de troublant, selon L. M.Le Cézio leur traducteur et adaptateur: « quelque chose frémit et passe comme un nuage, comme une haleine, aux environs de l’écriture, écrit-il dans sa présentation, Un fantôme, un souvenir, ou bien est-ce la puissance, l’inaltérable puissance, de la magie de la parole, qui reste encore ici autour de ces signes ».
Car, proclame en écho Jacques Soustelle : «.. le pays qui fut celui des mayas est encore dans une large mesure leur pays : la trace de leur passage sur terre s’impose à nous comme l’un de sommets de l’aventure humaine. »
A déguster, et plus encore si vous projetez des vacances sous ces cieux-la.