Articles à la une »

10 décembre 2017 – 14 h 13 min |

Hello Johnny !
D’où viens-tu Johnny !
D’une poignée de terre ? 
 Hello Johnny ! !l aura fallu attendre le lendemain de ses funérailles pour qu’une radio officielle ne soulève, certes légèrement et à reculons, un coin du …

Lire l'article complet »
Lu de-ma bibliothèque

Plaisirs et découvertes d'une volumineuse bibliothèque familiale en plusieurs langues. Partage de textes curieux ou intéressants dont certains seront à vendre.

L'air du temps

Billet d'humeur sur le quotidien d'une vie. Où il sera question des plaisirs, découvertes et détestations, du mot et de l'image dans tous leurs états, des arts plastiques de la musique et de la nature. Sous Licence Creative commons

A vendre livres Vieux papiers

Livre et vieux papiers de la bibliothèque familiale à vendre. Intéressants par leur contenu en plusieurs langues, Demandez, je saurais si j'ai ce que vous cherchez ; mais il faudra me laisser le temps de trier et trouver. Pseudo sur le bon coin : greniercurieux.

Inédits ou épuisés en ligne

Des ouvrages inédits, ou épuisés comme le roman "Le feu sacré", roman d'aventure initiatique sur le feu de forêt à lire sur votre écran.

Heureux les orphelins stériles

Heureux les orphelins stériles ! Une saga familiale inédite, à suivre en ligne sous forme de feuilleton. Site sous creative commons.

Accueil » Archives par Tags

Articles taggés avec: Le seuil

Génocide des Arméniens avec Yves Ternon

14 avril 2015 – 8 h 36 min |

 » Pour les excès commis en route par la population sur les personnes connues, servant à la réalisation du but poursuivi par le gouvernement, il n’y aura pas depoursuite judiciaire ». Génocide arménien. Impossible de ne pas reconnaître les faits.
Le couperet tombe avec ce document officiel du gouvernement turc à ses représentants en province, daté du 3 octobre 1915, cité dans  » Les Arméniens histoire d’un génocide » d’Yves Ternon.Dans cet ouvrage ardu (Le Seuil 1977) où l’auteur dissèque le génocide très chirurgicalement, ce qui est normal pour le chirurgien qu’il est, le lecteur se faufile dans la plaie, fouille les entrailles parfois touffues, et soudain le mal lui saute aux yeux : il est bien là le génocide, tel que le disent les descendants des rares rescapés…

L’auteur et la création sur Internet, à la SGDL (suite)

2 novembre 2012 – 15 h 35 min |

Pour moi, auteur, les auteurs sont le capital des éditeurs et le dividende des distributeurs. Or, comme l’a indiqué Jean-Claude Bologne, le Président de la Société des Gens de Lettres (SGDL), sur les 60 000 auteurs répertoriés en France, seuls 3000 peuvent vivre de leur rémunération, leur « valeur » selon le mot à la mode, qui ne prend pas en compte de façon juste les oeuvres numériques.Aussi, l’on juge de l’utilité du Forum de la SGDL sur « L’identité de l’auteur sur Internet » qui rassemblait auteurs, éditeurs, juristes et représentants de structures officielles, les 24 et 25 octobre dernier. Les travaux ayant été retransmis en direct (possibilité de streaming?) par Web TV sur le site www.sgdl.org, je me bornerai à relater ce qui m’a marqué.