Lu de-ma bibliothèque »

28 septembre 2016 – 14 h 37 min |

La dictature de l’algorithme, vade retro Facebook !
  
Cet automne, ma parano saisonnière est revenue ! Mais je vais en guérir, je sais d’où elle vient ! C’est la faute, non pas à Voltaire ni …

Lire l'article complet »
Lu de-ma bibliothèque

Plaisirs et découvertes d'une volumineuse bibliothèque familiale en plusieurs langues. Partage de textes curieux ou intéressants dont certains seront à vendre.

L'air du temps

Billet d'humeur sur le quotidien d'une vie. Où il sera question des plaisirs, découvertes et détestations, du mot et de l'image dans tous leurs états, des arts plastiques de la musique et de la nature. Sous Licence Creative commons

A vendre livres Vieux papiers

Livre et vieux papiers de la bibliothèque familiale à vendre. Intéressants par leur contenu en plusieurs langues, Demandez, je saurais si j'ai ce que vous cherchez ; mais il faudra me laisser le temps de trier et trouver. Pseudo sur le bon coin : greniercurieux.

Inédits ou épuisés en ligne

Des ouvrages inédits, ou épuisés comme le roman "Le feu sacré", roman d'aventure initiatique sur le feu de forêt à lire sur votre écran.

Heureux les orphelins stériles

Heureux les orphelins stériles ! Une saga familiale inédite, à suivre en ligne sous forme de feuilleton. Site sous creative commons.

Accueil » Archives par Tags

Articles taggés avec: inédit en ligne

Pas réintégré mon corps presqu’insalubre (Loi du silence 13)

18 juin 2012 – 12 h 37 min |

Les troubles divers se manifestent de façon régulière, familière mais quand même imprévisible quant à savoir qui et quand viendra s’installer dans mon corps. Je ne l’ai pas encore réintégré malgré travail psy, il faut dire qu’il est presqu’ insalubre, je ne peux pas le remettre en état par simple opération du Saint Esprit, ni sans moyens externes….Quand les médecins ont en face d’eux quelqu’un qui n’est pas un mouton, qui peut réfléchir, poser des questions qui sèment le doute, ils n’ont qu’une réaction : l’éliminer par une conspiration du silence, le rendre fou pour se protéger eux-mêmes contre toute remise en cause de leur « savoir » figé sur lequel ils ont fixé au ciment leurs larges fesses.
Incroyable que l’on nie à ce point l’essence de la vie, à savoir la mort.
Avant d’être totalement légumesque, il faudra que je prépare bien tout, tout avant d’être tombée dans cet état. Voir lois Pays-Bas. Ici c’est fou dès quel’on envisage sa propre mort l’on passe pour un malade mental, comme si la vie ce n’était pas seulement la mort. Le reste : une parenthèse avec plus ou moins de bonheurs pour les plus chanceux des humains (et les moins nombreux) ou avec ses malheurs pour le plus grand nombre.
TRES IMPORTANT LISTE DES CHOSES A FAIRE AVANT MOURIR, QUE JE NE POURRAI PAS FAIRE ET DONT JE DOIS ARRIVER A FAIRE VITE LE DEUIL…

Le Hic c’est le boa (La loi du silence 10)

4 mars 2012 – 5 h 44 min | 2 Commentaires
Elizabeth buste de face carré

Ce qui m’agace vraiment c’est que ces troubles se manifestent par crises, qu’ils sont changeants et que je peux pas prévenir. Mais je ne suis pas encore assez amochée pour que les médecins les prennent en compte… Catastrophe, tout s’embrouille ; je suis trop mal pour développer ma collection éditoriale. Faudrait trouver des clients, mais avec deux jours par semaine d’examens, l’angoisse de ne pas savoir la vérité…Demande de RMI. Honte et désespoir.
Le boa hiberne un peu, ce sont les hallucinations olfactives et visuelles qui commencent à m’enm…La jambe fait ce qu’elle veut, et moi ce que je peux. C’est vrai que je dissocie mon corps de moi-même, comme s’il ne m’appartenait plus. Pour que j’ y rentre dedans, il faudrait savoir ce qui l’empêche de fonctionner normalement. Là, je ne comprends pas, il devient donc un étranger extérieur à moi.Peut-être que mon cerveau revient à ses marques premières quand je ne le contrôle pas ? Ma logique initiale acquise prendrait-elle le dessus sur le formatage héréditaire du cerveau ? Je n’ai plus les moyens de la survie de la société, ceux de ma propre survie sont épuisés…
Abandon total des médecins sauf mon généraliste qui commence à s’arracher les cheveux. Ils digèrent les fêtes et pestent contre les impôts à payer.

Une pluie d’étoiles (La loi du silence 7)

7 février 2012 – 15 h 18 min |
Elizabeth fille de feue Caroline

C’est étrange comme le médecin, quel qu’il soit, est l’élément pivot de la maladie…Les médecins c’est comme les mecs : chiant mais on ne peut pas s’en passer !…lL guérison ne dépend pas unilatéralement d’un très bon médecin ou du malade au moral d’acier. C’est le produit d’une intimité….Que de compromissions et de subordinations. On est un vrai pays latin.
La loi du silence, In Heureux les orphelins stériles Copyright Mireille Durand.

La chose venue d’ailleurs (récit de Vénus 1)

21 décembre 2011 – 12 h 01 min |
Recette du cassoulet pour LaMère 1

…en bas, ils nous appellent homme de Cro Magnon, ou Néandertalien, ou Préhistorique ; pour eux nous sommes une ébauche, une étape peu glorieuse de ceux qu’ils croient la seule et unique vie…On savait comparer le poids du cerveau d’un copain à celui d’un oiseau ! Dans le premier il ya quand même plus à manger que dans le second ! …Ils n’ont rien inventé dans le domaine de la pensée…
… Qu’est-ce que c’était ? Un être vivant, sûr ! Une femelle, parce qu’elle avait des seins, mais de quelle espèce ? Une forme bizarre ? Longue et fine comme une baguette de coudrier, une peau fine et multicolore, changeante sur tout le corps. Qu’est-ce que c‘était que cette «chose» ? Une messagère de l’Esprit ? Avec quelles intentions ?

La progression de mon pourrissement (La loi du silence 2)

13 décembre 2011 – 17 h 30 min |
Elizabeth, 3eme enfant de Caroline

Je note tout pour suivre la progression de mon pourrissement…Toujours comme sur tous les examens la même question « signification pathologique ? » avec vraiment le point d’interrogation…Vu big chief ce lundi ; lundi toujours un mauvais jour ; me redit que si je voulais des anti-épileptiques lourds il pouvait me traiter. Que pour le reste, en gros, il faut attendre d’être plus touchée…
In Heureux les orphelins stériles, La loi du silence, journal médical de Caroline © Mireille Durand.

Quand on est mort 2 : un lambeau de nuage

12 décembre 2011 – 16 h 01 min |
Caroline morte

Quand on est mort…Cette transformation que l’on « vit » de l’intérieur sans aucun pouvoir dessus…Je me fais l’effet d’un lambeau de nuage qui se mêle à d’autres et s’en démêle sans cesse, formant de nouvelles formes et densités, créant des échanges électriques, magnétiques, ou sulfureux… Quand on est mort, un changement notoire et inattendu s’opère à son insu..