Lu de-ma bibliothèque »

16 août 2017 – 16 h 38 min |

Vite ! à Montolieu (Aude) ! « Manifestement singulier », Pierre Bettencourt ! Et « L’Internationale des Visionnaires », ou les sens cachés de la représentation humaine dans les collections Cérès Franco et Daniel Cordier.
Deux expositions que je recommande …

Lire l'article complet »
Lu de-ma bibliothèque

Plaisirs et découvertes d'une volumineuse bibliothèque familiale en plusieurs langues. Partage de textes curieux ou intéressants dont certains seront à vendre.

L'air du temps

Billet d'humeur sur le quotidien d'une vie. Où il sera question des plaisirs, découvertes et détestations, du mot et de l'image dans tous leurs états, des arts plastiques de la musique et de la nature. Sous Licence Creative commons

A vendre livres Vieux papiers

Livre et vieux papiers de la bibliothèque familiale à vendre. Intéressants par leur contenu en plusieurs langues, Demandez, je saurais si j'ai ce que vous cherchez ; mais il faudra me laisser le temps de trier et trouver. Pseudo sur le bon coin : greniercurieux.

Inédits ou épuisés en ligne

Des ouvrages inédits, ou épuisés comme le roman "Le feu sacré", roman d'aventure initiatique sur le feu de forêt à lire sur votre écran.

Heureux les orphelins stériles

Heureux les orphelins stériles ! Une saga familiale inédite, à suivre en ligne sous forme de feuilleton. Site sous creative commons.

Accueil » Lu de-ma bibliothèque

Les Mystères de Marseille série TV

Soumis par sur 21 avril 2015 – 8 h 09 min

Les Mystères de Marseille série TV 

Emile Zola en prêt-à-tourner

Les Mystères de Marseille. Le pont transbordeur.     Les mystères de Marseille, série TV ? Emile Zola en prêt-à-tourner ?   Un charme  certain, des moments de souffle que cette bluette, oeuvre de jeunesse parue comme  « roman historique contemporain » en feuilleton dans Le Messager de Provence en 1867 et  réditée par l’auteur en 1883 ! Les fans de séries télévisées contemporaines devraient, me  semble-t-il, retrouver dans cet ouvrage tout ce qui les y rend accro.

 Dans sa préface, Emile Zola le définit comme un « roman d’une qualité médiocre »,  écrit  dans « des moments de misère noire » pour pouvoir « manger le soir », avec cependant une  « méthode » qu’il suivra toujours plus tard pour ses « oeuvres littéraires ». Il concède ne pas  avoir à rougir des Mystères de Marseille et je le suis dans cette affirmation.

 Quand il a écrit son feuilleton, Emile Zola ne se doutait pas qu’il livrerait au 21ème ques Les Mystères de Marseille pourraient faire une série TV . Pourtant, si !  Sa méthode de construction et de découpage, directement utilisables aujourd’hui par le cinéma et la vidéo, la mise en scène de héros stéréotypés (la brave Fine, l’honnête Marius, la bécasse Blanche et le méchant Philippe) l’enchaînement de rebondissements…en font un prêt-à-tourner au thème encore contemporain. Emeutes Les Mystères de Marseille in Le Messager de Provence

 Le lecteur est pris par un suspense bien entretenu, entre dans les aventures pas  totalement prévisibles des héros, passe par des émotions diverses mais intenses -frisant  de-çi de-là le culcul et la mièvrerie sans jamais y tomber cependant- se laisse emporter  par le souffle des pages sur les émeutes qui occupent une grande part des Mystères de  Marseille et portent en germe le grand Zola, Une remarque : curieusement l’ouvrage est  empreint d’une certaine religiosité pas ridiculisée….

Poissonnières sur le port à l'époque des Mystères de Marseille     A qui connait Marseille, la description des quartiers  et des habitants laisse comme une gravure des temps  et lieux, aujourd’hui changés mais que l’on retrouve  sans difficulté en toile de fond en 2015 derrière les  constructions defferistes.

 Une ville dont la composition socio-culturelle a évolué,  tout comme la vie économique, mais qui a su  conserver tricheries, magouilles, luttes de pouvoir etc.  que Zola pourfend avec moins de vigueur qu’il ne le  fera plus tard. Des éléments qu’il dit avoir puisés dans les archives de la presse locale, qui seraient aisément mis à jour aujourd’hui sans grand changement. 

Les Mystères de Marseille d’Emile Zola se lisent vite, c’est plaisant, délassant, bien écrit (bien que, dit-il, « bâclé en une heure les sept ou huit pages » quotidiennes pour le journal). Bonne détente en pespective.

Cf Batailles pour Marseille de Jacqueline Cristofol…

  • Les Mystères de Marseille d’Emile Zola Editions Famot (Genève 1980)

Tags: , , , , ,