Lu de-ma bibliothèque »

16 août 2017 – 16 h 38 min |

Vite ! à Montolieu (Aude) ! « Manifestement singulier », Pierre Bettencourt ! Et « L’Internationale des Visionnaires », ou les sens cachés de la représentation humaine dans les collections Cérès Franco et Daniel Cordier.
Deux expositions que je recommande …

Lire l'article complet »
Lu de-ma bibliothèque

Plaisirs et découvertes d'une volumineuse bibliothèque familiale en plusieurs langues. Partage de textes curieux ou intéressants dont certains seront à vendre.

L'air du temps

Billet d'humeur sur le quotidien d'une vie. Où il sera question des plaisirs, découvertes et détestations, du mot et de l'image dans tous leurs états, des arts plastiques de la musique et de la nature. Sous Licence Creative commons

A vendre livres Vieux papiers

Livre et vieux papiers de la bibliothèque familiale à vendre. Intéressants par leur contenu en plusieurs langues, Demandez, je saurais si j'ai ce que vous cherchez ; mais il faudra me laisser le temps de trier et trouver. Pseudo sur le bon coin : greniercurieux.

Inédits ou épuisés en ligne

Des ouvrages inédits, ou épuisés comme le roman "Le feu sacré", roman d'aventure initiatique sur le feu de forêt à lire sur votre écran.

Heureux les orphelins stériles

Heureux les orphelins stériles ! Une saga familiale inédite, à suivre en ligne sous forme de feuilleton. Site sous creative commons.

Accueil » Lu de-ma bibliothèque

Hagena-Sternberg, des pépins de pomme au coeur froid

Soumis par sur 18 novembre 2011 – 15 h 12 min

« Le goût des pépins de pomme » et « Le coeur froid »: de saison

En ce début d’hiver, « Le gôut des pépins de pomme »  de Katharina Hagena apaise « Le cœur froid  » de Jacques Sternberg.

Kathararina Hagena et Jacques Sternberg in Le goût des pépins de pomme et Le coeur froid

Le goût des pépins de pomme» (Katharina Hagena, Poche) habite encore mon palais et mon esprit, comme une préparation aux rigueurs de l’hiver. Je l’ai lu il y a trois mois et il me reste en bouche, intacte, une saveur douce avec un très lointain fond aigrelet.  Il se dégage de ces pages sobres dont le thème pourrait être mélancolique une harmonie réconfortante. Ecriture épurée dans  le genre efficace.

Juste ce qu’il fallait pour que dans la foulée j’absorbe sans difficulté «Le cœur froid» (Jacques Sternberg 10/18), une potion amère et envoûtante qui rappelle combien que la vie est faite de  petits riens  lourdement chargés. Son style sobre mais beaucoup plus sombre que celui de Katharina Hagena, est également d’une efficacité parfaite.

Deux ouvrages, sobres, élégants,  dévastateurs. Quel effet sur les cerveaux et les cœurs… ! L’ambiance de Sternerg me donne envie de relire Le Voleur de Darien ; oublié depuis 40 ans ; sans doute rien à voir mais it rings a bell.  ‘sais pas pourquoi.

P.S: en faisant la photo de ces ouvrages je m’aperçois que celui de K. Hagena a reçu le prix 2011 des lecteurs Poche.

Tags: , , , , , , ,

Laisser un commentaire!

Ajouter votre commentaire ci-dessous, ou trackback à partir de votre propre site. Vous pouvez aussi Comments Feed via RSS.

Soyez gentil. Gardez-le propre. Restez sur le sujet. Pas de spam.

Vous pouvez utiliser ces balises:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 

Il s'agit d'un Gravatar-enabled. Pour obtenir votre propre mondialement reconnu-avatar, s'il vous plaît vous inscrire à Gravatar.

Entrer le code captcha * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.