Lu de-ma bibliothèque »

16 août 2017 – 16 h 38 min |

Vite ! à Montolieu (Aude) ! « Manifestement singulier », Pierre Bettencourt ! Et « L’Internationale des Visionnaires », ou les sens cachés de la représentation humaine dans les collections Cérès Franco et Daniel Cordier.
Deux expositions que je recommande …

Lire l'article complet »
Lu de-ma bibliothèque

Plaisirs et découvertes d'une volumineuse bibliothèque familiale en plusieurs langues. Partage de textes curieux ou intéressants dont certains seront à vendre.

L'air du temps

Billet d'humeur sur le quotidien d'une vie. Où il sera question des plaisirs, découvertes et détestations, du mot et de l'image dans tous leurs états, des arts plastiques de la musique et de la nature. Sous Licence Creative commons

A vendre livres Vieux papiers

Livre et vieux papiers de la bibliothèque familiale à vendre. Intéressants par leur contenu en plusieurs langues, Demandez, je saurais si j'ai ce que vous cherchez ; mais il faudra me laisser le temps de trier et trouver. Pseudo sur le bon coin : greniercurieux.

Inédits ou épuisés en ligne

Des ouvrages inédits, ou épuisés comme le roman "Le feu sacré", roman d'aventure initiatique sur le feu de forêt à lire sur votre écran.

Heureux les orphelins stériles

Heureux les orphelins stériles ! Une saga familiale inédite, à suivre en ligne sous forme de feuilleton. Site sous creative commons.

Accueil » Lu de-ma bibliothèque

Des batailles oubliées pour Marseille

Soumis par sur 2 avril 2015 – 9 h 31 min

Des batailles oubliées pour Marseille

Cristofol,  Defferre,  Aubrac 

    Loin des batailles oubliées, un jour d'hiver à Marseille. Ph Mireille DurandJe re-publie  « Batailles pour  Marseille :  Jean Cristofol, Gaston Defferre, Raymond Aubrac »  de Jacqueline Cristofol (Flammarion 1997) alors  que le département des Bouches -du-Rhône, détenu par la Gauche depuis 70 ans grâce  aux constructions politiques de Gaston Defferre, vient de se donner à la Droite. A Marseille l’enfer est  pavé de diverses intentions…

 Dans cet ouvrage dense, passionnant, très documenté et référencé, sans concession,  Jacqueline Cristofol, avocate et historienne aujourd’hui décédée, met au jour les tricotages  verrouillés communistes/socialistes autour de la deuxième guerre mondiale, une  période  encore influente à Marseille, dont les protagonistes et leurs héritiers directs en tous genres  n’ont pas disparu et qu’elle avait bien connus en tant qu’épouse de Jean Cristofol, seul maire communiste de la ville,  et collaboratrice de Raymond Aubrac.

Maire communiste de Marseille de 45 à 47, député des Bouches-du-Rhône pendant 15 ans (premier mandat en 1936), Jean Cristofol a disparu de la mémoire de la ville par la grâce de Defferre, et du parti communiste par évaporation existentielle (avant même la disparition du PC).  Notons qu’ Aubrac avait également disparu des circuits de la mémoire par la grâce de Defferre, il n’est ressorti de l’ombre collective qu’il y a peu d’années… Jacqueline Cristofol avant d’épouser Jean du même nom travaillait avec Raymond Aubrac. Son ouvrage précise quelques faits aujourd’hui  historiques : la prise de pouvoir par Gaston Defferre au détriment de Jean Cristofol, le dénigrement de Raymond Aubrac en pédiode anti-communiste…  Autant de faits oubliés remis en lumière par une documentation des plus sérieuses et fortes : l’auteur était une rigoriste.

Des batailles oubliées parmi les réalités noires, violentes, sales, qui semblent être de l’essenc  éternelle de Marseille, – caractérisée par ses faits divers, magouilles de toutes sortes, incuries, incompétences…- Ce qui explique peut-être son déclin, lent mais sûr  ; un jour la ville la plus longuement habitée de France ne figurera plus sur les cartes.

Je mentionnais également  l’ « Histoire universelle de Marseille de l’an mil à l’an deux mille » d’Aléssi Dell’ Umbria qui révéle les éléments suicidaires que la ville porte en elle depuis longtemps (on attend le pendant dans ses racines grecques, voire préhistoriques). Edité chez Agone, considéré comme une « oeuvre magnifique », j’en recommandais la lecture bien que, j’osais le dire, ce soit à mes yeux un pavé relativement indigeste, par moment besogneux, avec des accents d’ouvrage commandité. Malgré tout  sa lecture est instructive et pour qui veut connaître Marseille, intéressante.

 Deux ouvrages un peu ardus mais passionnants…Et une ville qui suscite toujours autant d’amour-haine tel que je l’ai vécu.

  •  Batailles pour Marseille : Jean Cristofol, Gaston Defferre, Raymond Aubrac par Jacqueline Cristofol éditions Flammarion 1997 ISBN 2-08-067481-1
  • Histoire universelle de Marseille de l’an mil à l’an deux mille d’Aléssi dell’ Umbria. Edit. Agone collection mémoires sociales 2007 ISBN 2-7489-0061-8

Tags: , , , , , , ,