Lu de-ma bibliothèque »

16 août 2017 – 16 h 38 min |

Vite ! à Montolieu (Aude) ! « Manifestement singulier », Pierre Bettencourt ! Et « L’Internationale des Visionnaires », ou les sens cachés de la représentation humaine dans les collections Cérès Franco et Daniel Cordier.
Deux expositions que je recommande …

Lire l'article complet »
Lu de-ma bibliothèque

Plaisirs et découvertes d'une volumineuse bibliothèque familiale en plusieurs langues. Partage de textes curieux ou intéressants dont certains seront à vendre.

L'air du temps

Billet d'humeur sur le quotidien d'une vie. Où il sera question des plaisirs, découvertes et détestations, du mot et de l'image dans tous leurs états, des arts plastiques de la musique et de la nature. Sous Licence Creative commons

A vendre livres Vieux papiers

Livre et vieux papiers de la bibliothèque familiale à vendre. Intéressants par leur contenu en plusieurs langues, Demandez, je saurais si j'ai ce que vous cherchez ; mais il faudra me laisser le temps de trier et trouver. Pseudo sur le bon coin : greniercurieux.

Inédits ou épuisés en ligne

Des ouvrages inédits, ou épuisés comme le roman "Le feu sacré", roman d'aventure initiatique sur le feu de forêt à lire sur votre écran.

Heureux les orphelins stériles

Heureux les orphelins stériles ! Une saga familiale inédite, à suivre en ligne sous forme de feuilleton. Site sous creative commons.

Accueil » L'air du temps

Guatemala Université Ixil

Soumis par sur 12 novembre 2012 – 8 h 20 min 2 Commentaires

      Guatemala, l’université Ixil : mise en pratique de la pensée maya

Première université Indienne en Amérique centrale, l’Université Ixil du Guatemala fonctionne au Quiché depuis un an. Le bilan chiffré indique que sur les 87 inscrits, 38 garçons et 17 filles ont réussi le cursus de la première année.  Un document (en espagnol) du 12 octobre expliquant le pourquoi et le comment de cette initiative unique dans le monde amérindien, est consultable en power point (1).

Cette université Ixil est née de la volonté commune de sages ayant la connaissance de leur passé, leur terroir, leur culture Quiché (2) et de  jeunes refusant la pauvreté et la fuite inexorable vers les villes où ils auraient grossi le nombre des miséreux, se seraient acculturé, et auraient eu toute chance de mourir vite d’un des maux e l’Amérique centrale urbaine actuelle.

Constatant une carence profonde de la scolarisation, l’enseignement et la formation pratique de leurs peuples, les Ixiles Quichés du Guatemala  ont décidé de créer cette université basée sur les connaissances traditionnelles appliquées au monde actuel, afin de ne pas perdre la richesse culturelle de la pensée maya mais au contraire de l’appliquer aux besoins nouveaux (cf “Le Moyen âge pour quoi faire ?” de Régine Pernoud, Raymond Delatouche et Jean Gimpel qu’il faudrait relire et utiliser comme manuel pratique).

Etude et mise en pratique de la pensée maya Ixil

 Territoire maya, habitée par les descendants de cette civilisation toujours vivante (3), la région Ixil Quiché maintient, fait rare ailleurs mais caractéristique des cultures Indiennes du Guatemala, une autorité maya ancestrale et conserve intacts une histoire, une archéologie, une culture, des langues, un art propre et une organisation communautaire, depuis 500 ans avant JC et malgré de nombreuses tentatives de destruction de ces civilisation et identité mayas. Ce n’est, en effet, pas nouveau au Guatemala où, ne serait-ce que depuis l’arrivée des espagnols, se sont succédé spoliations, expulsions, mises à sac du patrimoine archéologique et massacres de villages -114 rien que pour la région Ixil dans les années 80- (4)

Les ressources naturelles du Quiché vont des montagnes aux rivières en passant par la biodiversité, les micro-climats, le pétrole, les forêts et les mines. Or la région Quiché, Ixil en particulier, est en proie à une exploitation industrielle de ses ressources, imposée, aux mains de grands groupes étrangers ou de gros propriétaires terriens sans aucune concertation avec les habitants ni aucune retombée pour eux, et qui plus est, contrevenant au droit coutumier et aux textes officiels du pays. En toute impunité.

 Aujourd’hui, la survie des populations Ixiles Quichés est plus que jamais menacée par la politique énergétique et minière du pays qui se déploie sur leur territoire, notamment avec un projet de barrage hydroélectrique de la société nationale italienne ENEL. Non loin de là, dans le Peten, les populations sont en train de mourir par les procédés et méthodes d’exploitation du pétrole de la société bretonne Perrodo (5).

Les  Ixiles Quichés ne veulent pas subir ce sort et, qui a connu les communautés indienne du Guatemala sait qu’ils ont raison de se battre. Leur système social, l’organisation de leurs terroirs et leur pensée devraient servir d’exemple au moment où le monde tourne follement.

Une bonne vie pour tous les humains, les faits vont justifier cette assertion que certains prennent pour une utopie. Donc, salut à l’université Ixil !

Guatemala : l’université Ixil, terremoto social

L’université Ixil dispense une formation pratique (6) aux populations Indiennes du Quiché à partir de leur propre vision et connaissance du monde ; espace ouvert aux jeunes de 18 à 28 ans, elle les aide à devenir
acteurs et promoteurs de leur propre changement. En combinant pensée, savoir et pratiques mayas aux données actuelles. En reliant les actes aux grandes vérités de la nature qui vient de se rappeler à
notre bon souvenir par un tremblement de forte magnitude dont les médias français ont peu parlé…

La région Iixil s’étale entre 700 et 3000 mètres d’altitude au Nord du département du Quiché dont elle fait partie, sur la Sierra des Cuchumatanes. Elle couvre une superficie de 2.313 km2 et compte parmi
les localités les plus importantes : Chajul, Cotzal et Nebaj que tous les visiteurs connaissent pour la splendeur des costumes ; sa population totale était, selon les statistiques officielles du Guatemala en 2010, de 154.369 habitants, à 99 % descendants des mayas.

Le tremblement de terre du 7 novembre dernier a particulièrement touché les départements, proches, de Quezaltenango et San Marcos qui avaient été peu affectés par celui du 4 février 1976. Son extension territoriale limitée et son modeste bilan provisoire, à intensité presqu’égale sur les échelles de Richter et de Mercalli, s’expliquent par le fait que cette fois-ci il a été provoqué par la subduction de la plaque des Cocos alors qu’en 1976 la cause était le déplacement des plaques nord-américaine et des caraïbes.

Mais le fait qu’il frappe une zone épargnée précédemment où subsistent  beaucoup de constructions traditionnelles en adobe – un mélange de boue et de paille, très isolant mais pesant et friable- fait craindre un bilan ultérieur très lourd. De ce fait, l’on peut parler de terremoto « social ».

Il ne faudrait pas que cela conduise à un terremoto ethnique. Nous devrions y veiller car les Ixiles Quichés et autres peuples indigènes (indigenas) du Guatemala sont par leur modèle social nos prochains sauveurs, même si nous ne le savons pas encore.

  • (1) Estudio  y Práctica del Pensamiento Maya Ixil para el buen vivir REGION IXIL Universidad Ixil Presentaci-n Guatemala 2012 12 octubre
  • (2) Les Ixiles sont l’un des peuples Quichés.
  • (3)  cf Soustelle Le Clézio : des mayas toujours vivants  in
    lu-de-ma-bibliothèque 26 avril 2012.
  • (4) cf Xiquin Senahi : un massacre déterré 20 avril 2012 in
    l’air-du-temps et « Plus jamais un autre Xiquin Senahi »
    le 24 avril in l’air-du-temps.
  • (5) cf Dérivés et dérives du pétrole du 12 avril 2012 in
    lu-de-ma-bibliothèque
  • () voir le programme d’étude détaillé dans la présentation power point.
  • Les  premiers résultats Primeros resultados

v55  jóvenes: 17 mujeres; 31%) completaron el  primer año de  estudio de los 87 que empezaron;

v4  primeras extensiones: Chenla, Pulay, Salquil y Sumal Chiquito.

vEn  el año 2012, 5 nuevas extensiones: Chajul, Ilom, Pulay, Santa  Abelina y Vicalama.

vLas  dos promociones (1er y 2ndo año) llevarán 14 sesiones presenciales,  2 sesiones de análisis de lectura y 2 sesiones de evaluaciones,  durante 9 meses, de marzo y noviembre.

vCurriculo  en elaboración,

vFacilitadores
– Catedráticos

  • SU  INSTITUCIONALIDAD

Es  una institución propia de las autoridades ancestrales Maya Ixiles,  que retoma los saberes mayas, su reconocimiento por el sistema educativo estatal está en proceso, Alianza  con otras experiencias de educación superior de los pueblos indígenas, Convenio  de cooperación suscrito con la UENIC-MLT

  • MARCO  INSTITUCIONAL NACIONAL E INTERNACIONAL

El Estado reconoce el derecho de las comunidades  a su identidad cultural de acuerdo a sus valores, su lengua, sus  costumbres y sus distintas formas de organización social, 

-Educación  superior es ayudar a entender, interpretar, preservar, mejorar,  promover y diseminar las culturas en un contexto de pluralismo y
diversidad cultural y reafirmar y fortalecer el carácter  pluricultural, multiétnico y multilingüe de nuestros países ,
Los  pueblos indígenas tienen derecho a conservar y reforzar sus propias  instituciones políticas, jurídicas, económicas, sociales y  culturales,
sus  sistemas e instituciones docentes que impartan educación en sus propios idiomas, en consonancia con sus métodos culturales de
enseñanza y aprendizaje.
OS

  • Que busca

– Es una alternativa de formación de capacidades de los pueblos indígenas  a partir de su propia cosmovisión,

– Un  espacio de estudio y práctica a las y los jóvenes principalmente de 18 a 28 años, como actores sociales, promotores y promotoras del
cambio,

Combina los conocimientos universales poniendo énfasis en el estudio y  práctica del pensamiento maya ixil.

 

Voir  aussi Jacques Soustelle

Tags: , , , , , , , , , ,

2 Commentaires »

Laisser un commentaire!

Ajouter votre commentaire ci-dessous, ou trackback à partir de votre propre site. Vous pouvez aussi Comments Feed via RSS.

Soyez gentil. Gardez-le propre. Restez sur le sujet. Pas de spam.

Vous pouvez utiliser ces balises:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 

Il s'agit d'un Gravatar-enabled. Pour obtenir votre propre mondialement reconnu-avatar, s'il vous plaît vous inscrire à Gravatar.

Entrer le code captcha * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.