Lu de-ma bibliothèque »

28 septembre 2016 – 14 h 37 min |

La dictature de l’algorithme, vade retro Facebook !
  
Cet automne, ma parano saisonnière est revenue ! Mais je vais en guérir, je sais d’où elle vient ! C’est la faute, non pas à Voltaire ni …

Lire l'article complet »
Lu de-ma bibliothèque

Plaisirs et découvertes d'une volumineuse bibliothèque familiale en plusieurs langues. Partage de textes curieux ou intéressants dont certains seront à vendre.

L'air du temps

Billet d'humeur sur le quotidien d'une vie. Où il sera question des plaisirs, découvertes et détestations, du mot et de l'image dans tous leurs états, des arts plastiques de la musique et de la nature. Sous Licence Creative commons

A vendre livres Vieux papiers

Livre et vieux papiers de la bibliothèque familiale à vendre. Intéressants par leur contenu en plusieurs langues, Demandez, je saurais si j'ai ce que vous cherchez ; mais il faudra me laisser le temps de trier et trouver. Pseudo sur le bon coin : greniercurieux.

Inédits ou épuisés en ligne

Des ouvrages inédits, ou épuisés comme le roman "Le feu sacré", roman d'aventure initiatique sur le feu de forêt à lire sur votre écran.

Heureux les orphelins stériles

Heureux les orphelins stériles ! Une saga familiale inédite, à suivre en ligne sous forme de feuilleton. Site sous creative commons.

Accueil » L'air du temps

Législatives 2017 : Mireille Robert et le PS audois enraciné

Soumis par sur 12 juin 2017 – 20 h 49 min

Législatives 2017  Aude :  Mireille Robert contre André Viola 

Mireille Robert candidate EM dans l'AudeMireille Robert, une des quatorze premiers candidats investis par En Marche, ostracisée par la PQR, menace d’enlever la 3ème circonscription de l’Aude à André Viola, chef de ce fief « rad-soc 4ème République ». 

L’élection de Mireille Robert, comme celles de Danièle Hérin et d’Alain Péréa arrivés en tête dans les 1ère et 2ème circonscriptions de l’Aude, constituerait un fait historique : depuis plus de 100 ans, à  part quelques années « accidentelles », l’Aude est restée aux mains des socialistes, des Radicaux au PS en passant par la SFIO , Fédération de la Gauche Démocrate et Socialiste.
Danièle Hérin sillonnait sa circonscription dans une camionnette pour aller au plus près des électeurs, Mireille Robert,elle, avait encore moins de moyens, mais toutes deux ont été pratiquement interdites de PQR, les informations ne passant occasionnellement et à posteriori dans la Dépêche ou l’Indépendant. Ces deux journaux appartenant à Jean-Michel Baylet et, dans l’Aude, sont au service exclusif des élus socialistes. Mais le vent tourne ; on dit que M. Baylet se serait rapproché tout tout tout récemment des macronniens. Toujours est-il que La Dépêche a demandé une interview à Mireille Robert au lendemain du 1er tour. 

J’ai lu avec plus d’attention que de coutume les professions de foi des 14 candidats au 1er tour des législatives 2017 dans la 3ème circonscription de l’Aude ((sans exclure celle de  Mireille Robert). Finalement c’est passionnant ! Que de on-dits, de leurres, de langue de bois.

 A tout seigneur, tout honneur ! Commençons par le plus « gradé » en vie politique : le candidat PS/PRG André Viola, adversaire de Mireille Robert sur le 3ème circonscription de l’Aude au 2ème tour des législatives 2017. 

Historique ! Mireille Robert et le PS audois enraciné 

L’actuel Pdt du Conseil Départemental a plongé dans le bain socialiste à 20 ans, c’est-à-dire en 1991. Après les Jeunes Socialistes, André Viola, au demeurant brillant juriste aujourd’hui Docteur en droit public, devient secrétaire national chargé de la coopération décentralisée et des relations internationales à la Fédération Nationale des élus socialistes et républicains. Voila de quoi tisser une belle toile d’araignée !Que n’a pas Mireille Robert, novice en politique. 

Son solide statut d’apparatchik, André Viola le bâtit lorsqu’au sein du comité de campagne de François Hollande, en 2012, il prend en charge les sujets tourisme, professions libérales, commerce et l’artisanat. Statut consolidé dans la foulée, puisque André Viola devient secrétaire national du Parti socialiste chargé du tourisme. Enfin, statut rendu indéboulonnable au congrès de Poitiers (du 5 au 7 juin 2015) car il accède alors à la fonction qui porte le titre de Secrétaire national à l’égalité territoriale. !

Las ! Qu’est devenu le PS au lendemain du 1er tour des législatives 2017 ? Et qu’en sera-t-il du socialisme audois qui gère toute la vie publique depuis des lustres ?  Que deviendra le bon Monsieur Viola ? Dans sa profession de foi il se considère comme le représentant d’une « nouvelle approche de la politique » et se dit prêt à « prendre part au renouvellement politique tant attendu »… Qu’est-ce à dire ? Nez au vent ?  

En tous cas, en carrière politique André Viola en connait un rayon ! Et on ne peut pas lui reprocher d’avoir fait du favoritisme en faveur de son département. Il suffit de lire les statistiques de toutes sources sur l’Aude. Pourtant André Viola a exercé tous les mandats électoraux existants (sauf un mandat sénatorial) en cette terre audoise imbibée de radical-socialisme type 4ème République.

En effet, en 1995 il est élu conseiller municipal de Bram ; en 1998, conseiller régional de l’ancien Languedoc Roussillon ; en 2001, conseiller général de l’Aude (dans le canton de Fanjeaux), puis, en 2008, Président de la communauté des communes de la Piège et du Lauragais. De 2003 à 2011, il est Maire de Bram (là, il faut le reconnaître, il a fait renaître ce bourg rural, ce que n’ont pas su faire ses collègues dans les communes voisines)… En 2011, il devient Président de l’alors Conseil général de l’Aude (il est encore à ce jour Pdt du Conseil départemental, nouvelle appellation) ; en 2013, il est réélu Pdt de la communauté des communes de la Piège et du Lauragais, conseiller municipal de Bram en 2014, et conseiller départemental du canton de Bram en 2015… Si avec cela on le prend pour un perdreau de l’année !…

Mireille Robert contre le PS

pot de terre contre pot de fer fêlé 

En revanche, il n’y a guère trace dans le paysage audois des « grands dossiers sur l’économie et l’aménagement du territoire » qu’il dit avoir eu à défendre au Conseil général. La lecture du Schéma Départemental d’Aménagement et de Développement Durable du Territoire (SDADDT document du 13 février 2012 http://www.aude.fr/347-sdaddt.htm) intitulé : « Aude 2030 ( …) Un pacte territorial pour l’avenir de l’Aude », est un morceau de langue politico-administrative, de celle qui sévissait de l’Atlantique à l’Oural. La partie « état des lieux et stratégie » — pardon ! il s’agit « d’une note d’étonnement plutôt que d’un état des lieux exhaustif— est assez amusante à qui veut jouer de la musique langue de bois, de bois creux à belle résonance.

Le sens des projets, l’énumération des actions préconisées, si l’on passe le stade purement linguistique, laissent rêveur : depuis 2012, qu’a-t-on commencé à réaliser pour la belle Aude ? Dans « l’esquisse du périmètre du SDADDT », au volet « infrastructures, gestion de l’espace et des ressources », le chapitre « grandes infrastructures » est époustouflant ou ubuesque selon ses propres dispositions d’esprit ; on y lit « projets de grands équipements, accord d’ensemble et schéma de valorisation sur la LGV, gare TGV, Port- la-Nouvelle, aéroport… Plus loin : « identification des priorités en aménagements routiers, canal du Midi, développement des TIC et services de base …. »

Au chapitre « développement économique, emploi et formation », la priorité est le développement des formations supérieures…, les relations entre acteurs économiques, acteurs de la formation et acteurs de l’emploi…
Au volet « population et services aux personnes », chapitre « services publics » l’accent est mis notamment sur « la structuration et le maintien des services publics… « 

Des ateliers comme prévu dans le texte ont du réunir les participants habituels à ce genre d’exercice qui en l’occurrence a pour objectifs « de faire partage les éléments clés de l’état de lieux, l’ambition du projet du SDADDT (un SDADDT intégré) et sa finalité (un SDADDT opérationnel) »…

Il reste encore beaucoup de pépites à découvrir dans le document http://www.aude.fr/347-sdaddt.htm. Ensuite, il est possible de parcourir le département par de beaux week-ends ensoleillés à la chasse aux concrétisations de ces ambitieux projets qui, il est vrai, sont portés à l’horizon 2030 ! « Quand les poules auront des dents grâce à notre nouveau Président », me soufflent des esprits partisans !

Avant, en juin 2010 alors que le Conseil général était présidé par Marcel Rainaud il y avait eu AUDEVANT, le projet durable des audois, une feuille de route jusqu’en 2015 à lire sur http://www.aude.fr/228-le-projet-durable-des-audois-audevant.htms

Mireille Robert met fin aux chaises musicales audoises 

Bon chien flaire le vent !  Le candidat PS/PRG qui ne se pliera « pas aux postures partisanes » s’il laisse le Département pour la députation, promet « une nouvelle approche de la politique, proche (des électeurs), accessible et concrète. »

Habileté de cette profession de foi lorsqu’on sait que, selon certaines sources bien informées,  depuis quelques mois le Pdt du Conseil départemental commence ses rencontres avec les élus par un adieu, tant il est assure d’être élu aux législatives.

Il aurait prévu céder son fauteuil tout chaud à son ami le Maire de Castelnaudary, lequel poursuivrait le jeu de chaises musicales jusqu’à des niveaux municipaux…

Et si une petite candidat leur taillait un costume ? 

 

 

Tags: , , , , ,

Laisser un commentaire!

Ajouter votre commentaire ci-dessous, ou trackback à partir de votre propre site. Vous pouvez aussi Comments Feed via RSS.

Soyez gentil. Gardez-le propre. Restez sur le sujet. Pas de spam.

Vous pouvez utiliser ces balises:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 

Il s'agit d'un Gravatar-enabled. Pour obtenir votre propre mondialement reconnu-avatar, s'il vous plaît vous inscrire à Gravatar.

Entrer le code captcha * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.