Lu de-ma bibliothèque »

28 septembre 2016 – 14 h 37 min |

La dictature de l’algorithme, vade retro Facebook !
  
Cet automne, ma parano saisonnière est revenue ! Mais je vais en guérir, je sais d’où elle vient ! C’est la faute, non pas à Voltaire ni …

Lire l'article complet »
Lu de-ma bibliothèque

Plaisirs et découvertes d'une volumineuse bibliothèque familiale en plusieurs langues. Partage de textes curieux ou intéressants dont certains seront à vendre.

L'air du temps

Billet d'humeur sur le quotidien d'une vie. Où il sera question des plaisirs, découvertes et détestations, du mot et de l'image dans tous leurs états, des arts plastiques de la musique et de la nature. Sous Licence Creative commons

A vendre livres Vieux papiers

Livre et vieux papiers de la bibliothèque familiale à vendre. Intéressants par leur contenu en plusieurs langues, Demandez, je saurais si j'ai ce que vous cherchez ; mais il faudra me laisser le temps de trier et trouver. Pseudo sur le bon coin : greniercurieux.

Inédits ou épuisés en ligne

Des ouvrages inédits, ou épuisés comme le roman "Le feu sacré", roman d'aventure initiatique sur le feu de forêt à lire sur votre écran.

Heureux les orphelins stériles

Heureux les orphelins stériles ! Une saga familiale inédite, à suivre en ligne sous forme de feuilleton. Site sous creative commons.

Accueil » Heureux les orphelins stériles

Tout est affaire de décor, (La loi du silence 8)

Soumis par sur 14 février 2012 – 17 h 53 min Un commentaire

Elizabeth, fille de feue Caroline buste de face Mai 2001 -Mal à la tête, mal à la tête. Le coréen avance lentement, j’oublie au fur et à mesure. Parlé de nos projets professionnels à Ro (professionnelle du conseil juridique et fiscal aux entreprises note d’Elizabeth).. Ro me confirme que c’est un bon projet mais  impossible à faire seule, plus particulièrement dans mon état actuel. Il faut monter à tous une structure où chacun travaille. Les autres ne semblent vouloir trop travailler, pas besoin de manger tous les jours sans doute ! Du coup travaille différemment sur le projet.

Juin  (?) 2001 Sur feuilles volantesPassé les tests Alzheimer  toute l’après-midi. Le psy très très bien m’a expliqué que ce ne pouvait pas être cela car je me rendais compte que j’oubliais quelque chose quand je l’oubliais. Il va m’envoyer les résultats. Il me conseille un suivi neurologique et de voir un psy ; j’ai fait la connerie de lui dire que je voyais la psy ; il la connaît et va lui dire qu’on s’est vus ! Comme elle est susceptible et qu’en plus elle dépend de big chief … je ne voudrais pas qu’elle  me fasse encore une scène. A chaque fois, je paie pour l’entendre faire une scène. Elle est tellement barge.  ZUT.

 Juin 2001 -Visite au neuro-psy de l’hôpital.  Je l’intéresse mais attention ! Il attend un poste qui doit dépendre du bon vouloir de big chief…Il lui avait écrit pour lui proposer de me traiter avec un nouvel anti épileptique sans effet secondaire abrutissant, selon lui cela permettrait d’y voir plus clair. Il n’a pas de réponse  (je sais pourquoi) ; je freine un peu des quatre pieds mais il assure que le ltal est efficace. Pour mon angoisse, il propose en association duxx à faible dose. Bien sûr, avant qu’il ait fini sa phrase j’ai dit non. Il a répondu : vous souffrez, je vous propose quelque chose qui peut vous soulager ; si vous ne l’acceptez pas, au moins en essai, c’est que vous préférez souffrir. Je me suis rendue à son raisonnement et me voilà avec un traitement.

Je suis pas mal angoissée à l’idée qu’on me cache quelque chose que je sens germer en moi. Bribri dit que dans la neuro il y a vraiment de grosses inconnues et que je dois accepter leur ignorance comme réalité. Je lui ai répondu : »on dirait du big chief dans le texte » !

 Huit jours  à un quart de xx et je vais mieux. C’est psy et effet placebo.Parlé au phone au neuro-psy de l’hôpital et vu mon généraliste ils disent que non ce n’est pas un placebo, que cela  fait de l’effet sur les troubles physiques. Ils font leur cuisine pour me cerner. En fait, pour presque tous les médicaments qui touchent aux fonctions neurologiques y compris anesthésiques, j’ai toujours réagi très bien à des sous-dosages et très mal aux posologies normales. Ce n’est pas nouveau, et je le sais, si on me le demande et si on me croit quand je le dis.

En tous cas je me sens mieux.

 Cartons, cartons, cantines (à ce jour j’en suis à 9) heureusement Ju et Te sont venus m’aider. C’est fait : vendu  boulevard et acheté rue. Aurais préféré acheter avant de vendre mais impossible. Heureusement Ni me prête l’appart de sa mère et JC son ancien büro pour le gros du büro. Le reste en garde-meubles Sinon ????

 Juillet 2001 – Contente mais le chantier me fait peur. Crevée, les entreprises vont en profiter.

Il faut sérier les plaisirs : logement, santé et travail ; là c’est point mort. Mais l’appart sera un bon complément pour ma retraite, si j’y arrive, sinon je le vends en viager.

Epuisée, boa excité, boules aux pieds, titube … RAS LE BOL.

 Juillet 2001 -Hier parlé de ce problème à mon toubib car je me sens gênée vis-à-vis du comportement de la psy.

-Vous êtes libre de faire ce que vous voulez et encore plus avec votre psy qui est sensé vous aider à accepter certaines choses.

Parlé aussi des tonnes d’Angus ingurgitées à Londres. On en parle pas beaucoup en France ce sera comme le nuage de Tchernobyl. J’ai toujours mangé beaucoup de cervelle,  de ris de veau, les abats les viandes à os…. Il n’a rien répondu. J’ai compris qu’il n’interviendrait plus, il part à la retraite  et m’a confiée pour ce qui n’était pas son domaine officiel à celui qui normalement sait. « Bon vent », m’a-t-il dit en m’embrassant. Je lui ai offert mon bouquin.

Bon vent ? Marrant lui ! Me suis remontée le moral en allant manger chez le chinois délicieux.

 Août 2001 -Travaux, je dois tout noter, tout ce que je dois faire dans la journée chronologiquement.

 Septembre 2001 – EPUISEE, si je suis en vie c’est mon instinct de survie à la puissance n + 1000 000 , mais pris RV avec la psy de Véro.

 Septembre 2001 lundi-  Psy de Véro TB mais fume comme un pompier et la séance dure 15 minutes entrecoupées de coups de fils. Vais voir encore une fois si je résiste à la tabagie.

 Mercredi – Allez ! Nième rhino-pharyngite infectée, cette fois-ci cela vient de mon RV dans un nuage de fumée. Même si elle ne fume pas parce que je lui ai dit que cela me dérangeait, on n’y voit pas et ça gratte la gorge.

Septembre 2001 -Quinze jours au lit épuisée. Mes tâches qui « ne sont pas de vieillesse » ont terriblement augmenté depuis deux ans en particulier au bas du visage mais elles disparaissent à chaque traitement par antibiotique,  curieux ! Le coiffeur chez qui je ne suis pas allée d’un an m’a dit que j’avais perdu un bon tiers de mes cheveux, il le voit aux doses nécessaires, au temps de séchage  et moi au sol jonché. Les copains disent « tu as une chevelure superbe! » A.  qui est à moitié chauve me dit qu’elle a une opulente chevelure. Tout est affaire de décor, « changez de lit, changez de corps », Machinette dixit.

 Septembre 2001 -Vu sur les conseils de mon généraliste un neurologue de ville. Pas l’air dynamique ni même attentif. Bof ! bof !

(à suivre) La Loi du silence  In Heureux les orphelins stériles, tous droits réservés MireilleDurand

Tags: , , ,

Un commentaire »

Laisser un commentaire!

Ajouter votre commentaire ci-dessous, ou trackback à partir de votre propre site. Vous pouvez aussi Comments Feed via RSS.

Soyez gentil. Gardez-le propre. Restez sur le sujet. Pas de spam.

Vous pouvez utiliser ces balises:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 

Il s'agit d'un Gravatar-enabled. Pour obtenir votre propre mondialement reconnu-avatar, s'il vous plaît vous inscrire à Gravatar.

Entrer le code captcha * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.