Lu de-ma bibliothèque »

28 septembre 2016 – 14 h 37 min |

La dictature de l’algorithme, vade retro Facebook !
  
Cet automne, ma parano saisonnière est revenue ! Mais je vais en guérir, je sais d’où elle vient ! C’est la faute, non pas à Voltaire ni …

Lire l'article complet »
Lu de-ma bibliothèque

Plaisirs et découvertes d'une volumineuse bibliothèque familiale en plusieurs langues. Partage de textes curieux ou intéressants dont certains seront à vendre.

L'air du temps

Billet d'humeur sur le quotidien d'une vie. Où il sera question des plaisirs, découvertes et détestations, du mot et de l'image dans tous leurs états, des arts plastiques de la musique et de la nature. Sous Licence Creative commons

A vendre livres Vieux papiers

Livre et vieux papiers de la bibliothèque familiale à vendre. Intéressants par leur contenu en plusieurs langues, Demandez, je saurais si j'ai ce que vous cherchez ; mais il faudra me laisser le temps de trier et trouver. Pseudo sur le bon coin : greniercurieux.

Inédits ou épuisés en ligne

Des ouvrages inédits, ou épuisés comme le roman "Le feu sacré", roman d'aventure initiatique sur le feu de forêt à lire sur votre écran.

Heureux les orphelins stériles

Heureux les orphelins stériles ! Une saga familiale inédite, à suivre en ligne sous forme de feuilleton. Site sous creative commons.

Accueil » La Loi du silence

Non, je ne suis pas gaga ( La loi du silence 5)

Soumis par sur 12 janvier 2012 – 14 h 22 min

Elizabeth 3eme enfant de Caroline Je poursuis la publication du journal « médical » de feue Caroline

 Juillet 2000

Non, non! Je ne suis pas gaga, la psy me l’a confirmé. Elle m’a donné un médicament et, comme par hasard ,je ne perds plus mes urines inopinément. L’autre m’a assuré que c’était normal de perdre ses urines pour les « vieilles dames » ou une c….du genre ; je lui ai bien précisé que je n’avais pas envie d’uriner. En plus il a vu  les examens prescrits par mon toubib pratiquement de tous mes organes qui renvoient tous à un probable problème neurologique. Il paraît que j’ai une très bonne musculature du bas ventre (c’est vrai, je peux produire des tas de témoins). Je crois que big chief est furieux que ceux qui fassent avancer les choses soient moins « savants » que lui par principe ou définition. Gi me dit que les médecins méprisent beaucoup les chirurgiens, les spécialistes se rient volontiers des généralistes… Mon toubib, en plus, c’est le seul spécialiste capable d’avoir une vision totale du corps, qui n’ait pas besoin de couper en rondelles, c’est un type d’un humanisme comme on n’en fait plus. Le généraliste est pareil, il se battra toute sa vie contre le système pour les patients.

Il y a un système qui se retrouve dans toute la société locale quel que soit le métier : on intègre un groupe par des moyens divers, rarement par la compétence. Dans ce groupe, A dit à C que le meilleur de tous c’est B après C lui-même ; du coup, C envoie du trafic à A et B ; puis B dit à C que A est exceptionnel etc… Quand on intégrera D, choisi par le groupe,  il aura payé,  pas forcément et même sûrement pas en argent ou biens, mais en subordination pour une durée définie par avance. Après, une fois dans le système, il y a quand même des jeux de pions où l’un est éjecté provisoirement d’un clan pour faire avancer un autre etc. mais le système clos protège contre tout contrôle, qui oserait mettre en doute la compétence d’un mec et d’un groupe à pouvoir ?

(ceci a été résumé : en recopiant  j’ai enlevé ce que je notais en termes extrêmement crus ; comme je l’ai dit en introduction, je ne veux pas polémiquer ni nuire à qui que ce soit, mais je ne peux non plus effacer ce qui a été si important pour elle  ou devrais-je dire :  contre elle, et qui pourrait  l’être contre d’autres patients) Note d’Elizabeth.

 Je voudrais aller deux mois en Corée pendant l’hiver pour faire les thermes et la neige. Je voudrais connaître l’Asie froide et pas pauvre. L’écriture, impossible ! Mais la pratique orale… Flo dit qu’ils ne parlent pas bien l’anglais, contrairement à ce que l’on croit et qu’en dehors de Séoul pour se faire comprendre… Je ne crois pas en être encore là.

 Juillet 2000.

Bilan biologique perturbé d’où scann des surrénales : j’ai deux rates, c’est banal et courant. La psy insiste auprès de big chief pour aller plus loin mais il ne veut pas (influence de la psychologue ou refus de bouger son cerveau avachi ?)  ; elle ne peut pas se mettre mal avec lui puisqu’elle travaille avec lui. Mais pour moi je suis plus importante que sa carrière, alors je vais peut-être devoir la laisser tomber. Elle m’aide beaucoup pourtant.

 Août 2000

Séjour chez Maman affreux : préparation dans la folie du déménagement ; on meurt étouffé sous ses objets mais elle ne veut  pas lâcher.  Pas faciles la séparation ni le deuil ; en plus on a de bonnes raisons : pas d’argent et tout peut se vendre. Cauchemar ! Enfin c’est prêt pour le garde-meubles et l’évacuation. Je suis comme Maman. Indéniable : on est le produit de son père et de sa mère, la variante apparente est en réalité extrêmement faible et superficielle. Alors, on est le même depuis le début de la lignée et ce qui modifie l’individu c’est l’acquis et non l’inné ? Tout ce que je connais bien dans les parents parce que cela  m’agaçait je le porte en moi et je le reproduis malgré tous les efforts possibles. Et si je regarde Xi, Zi, ou n’importe quelle amie, c’est pareil ; on peut avoir un peu plus le côte du père ou de la mère, mais bon sang qu’on naît  pré-marqué !

En plus, douleurs qui me pliaient en deux, le boa déchaîné, la dimension psy sûrement très forte ce mois-ci ; le remplaçant du médecin de Maman  m’a trouvé une infection urinaire, fait les graines de courge contre le taenia mais plus en tête les doses de grand-mère donc perdu2 kg ; eu des coups de poignard dans l’estomac, le sein et le cou, à gauche ; impossible de faire le moindre mouvement, j’ai cru que j’allais y passer. Le toubib un peu inquiet. Toujours les bleus qui éclatent aux pieds. La barbe !

 Septembre 2000

Signature et déménagement Maman. Pire que ce qu’on pouvait imaginer. Elle a pris le premier appart visité. Sans mon oncle et ma tante nous serions mortes. Et il va falloir aménager.

 Septembre 2000

Fait les tests, prévus il y a six mois, avec la pouf (psychothérapeute). Elle a été hypocritement charmante :

-La mémoire qui flanche ?

-C’est normal sinon le cerveau exploserait. (Même le sien ?)

-Mais ne pas savoir qui on est, où l’on est ni quand  on est ?

-Sans importance, c’est psy ! 

Réflexion qui signe son appartenance aux littéraires et une certaine aigreur, de ce fait. Néanmoins, elle a donné une explication « médicale » que je n’ai pas écoutée, j’ai dit que j’attendais qu’elle donne ses résultats à big chief  et que j’en parlerais avec lui. Air pincé : « comme vous voudrez ». Mais pour qui elle se prend ?

 Recherche d’apparts pour moi. Heureusement me reste le contact avec LP  (seul client en 2000 : note d’Elizabeth ) pour les méninges. Projet urnes finéraires originales.

 Septembre 2000

Etrange RV chez la psy : quand je suis rentrée elle a tenté de cacher un bouquet de fleurs posé sur le divan ; elle était dans un état fébrile, agitée, elle a parlé toute la séance, totalement incohérente, avec des difficultés pour articuler ; soi-disant elle avait du appeler la police car elle était harcelée par une femme; elle insistait : « pas une cliente  »  (Tiens ! Elle a dit cliente et pas patiente)  amoureuse d’elle ; pendant 20 minutes elle a raconté des trucs incohérents ; j’ai pas dit un mot, j’ai payé pour l’avoir écoutée. Je ne retournerai plus chez elle.

P.S : Bribri dit quelle se shoote, elle aussi, un jour, l’a trouvée agitée et incohérente; elle ne l’a plus vue depuis et pense ne pas aller au prochain RV.

 OCTOBRE (?) Notes sur feuilles volantes non datées. 

Eu lecture du courrier de big chief à mon toubib : atterrant tellement il est couille-mollesque! (expression familiale héritée d’un arrière arrière-arrière grand-père Zouave qui a conservé toute sa fraîcheur et son éloquence. Note d’ Elizabeth )

Avant la retraite, mon toubib teste certains médicaments sur la sérotonine et autres neuro médiateurs.  Réaction très violente et pas normale au didronel et au calcium qu’on donne aux « ostéoporisées » (j’ai de très beaux os, paraît-il).
Il va tester aussi le magnésium. J’en prends régulièrement quand je suis crevée.

Ai parlé de mes « électricités statiques » ; Pb musculaire, a répondu laconique, rien à faire ne somme.

 Jeudi

Réaction violente au magnésium, j’ai cru devenir folle, je voyais des formes étranges très colorées, comme si j’étais saoule — les éléphants roses– et je bredouillais comme une ivrogne. Suffit,  je n’en peux plus. Appelé,  a eu l’air intéressé par mon récit mais pas inquiet, m’a dit de tout stopper et de le rappeler si ça n’allait pas.

 Novembre 2000
Revu la psy qui dit que ce n’est pas nécessaire (les tests sur la mémoire), elle s’y met aussi ; elle est très copine avec la pouf et mange régulièrement avec elle; en fait, elle fait son boulot de médecin mais jusqu’à une certaine limite car elle dépend de big chief  : sur le tard elle a dû se faire une clientèle, elle ne va pas se mettre à mal une personnalité de premier plan qui l’aide. Tout se sait dans le monde du silence.

 Novembre 2000 mardi

La psy devant les multiples problèmes physiques, et surtout le boa, m’adresse à un grand interniste avec qui elle est amie ; elle l’a eu directement  au phone devant moi;  j’ai RV samedi prochain à 7 heures du matin.

 Novembre 2000 jeudi

Ca y est, ils ont trouvé le champignon du pied, une saleté tropicale qui met des années à « incuber »  un microsporum gypseum. J’avais attrapé cela en 67 à Tana, les médecins militaires avaient dit que cela mettait près de 30 ans à sortir mais que quand cela sortait c’était vraiment embêtant. Je l’ai portant dit ici ;  ils levaient les yeux en signe de mépris et pour moi et pour la médecine militaire. Les médecins militaires ne sont pas  des cons, mais les labo oui, sauf ce dernier qui a mis en culture pendant trois mois. Les autres donnaient un résultat négatif au bout de quelques jours : c’est comme ça qu’on fait disparaître des maladies.

( à suivre) La loi du silence, journal de Caroline, In « Heureux les orphelions stériles » ©Mireille Durand

 

Tags: , , , ,

Laisser un commentaire!

Ajouter votre commentaire ci-dessous, ou trackback à partir de votre propre site. Vous pouvez aussi Comments Feed via RSS.

Soyez gentil. Gardez-le propre. Restez sur le sujet. Pas de spam.

Vous pouvez utiliser ces balises:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 

Il s'agit d'un Gravatar-enabled. Pour obtenir votre propre mondialement reconnu-avatar, s'il vous plaît vous inscrire à Gravatar.

Entrer le code captcha * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.