Lu de-ma bibliothèque »

28 septembre 2016 – 14 h 37 min |

La dictature de l’algorithme, vade retro Facebook !
  
Cet automne, ma parano saisonnière est revenue ! Mais je vais en guérir, je sais d’où elle vient ! C’est la faute, non pas à Voltaire ni …

Lire l'article complet »
Lu de-ma bibliothèque

Plaisirs et découvertes d'une volumineuse bibliothèque familiale en plusieurs langues. Partage de textes curieux ou intéressants dont certains seront à vendre.

L'air du temps

Billet d'humeur sur le quotidien d'une vie. Où il sera question des plaisirs, découvertes et détestations, du mot et de l'image dans tous leurs états, des arts plastiques de la musique et de la nature. Sous Licence Creative commons

A vendre livres Vieux papiers

Livre et vieux papiers de la bibliothèque familiale à vendre. Intéressants par leur contenu en plusieurs langues, Demandez, je saurais si j'ai ce que vous cherchez ; mais il faudra me laisser le temps de trier et trouver. Pseudo sur le bon coin : greniercurieux.

Inédits ou épuisés en ligne

Des ouvrages inédits, ou épuisés comme le roman "Le feu sacré", roman d'aventure initiatique sur le feu de forêt à lire sur votre écran.

Heureux les orphelins stériles

Heureux les orphelins stériles ! Une saga familiale inédite, à suivre en ligne sous forme de feuilleton. Site sous creative commons.

Accueil » La Loi du silence

Le Hic c’est le boa (La loi du silence 10)

Soumis par sur 4 mars 2012 – 5 h 44 min 2 Commentaires

2002 : Je dissocie mon corps de moi-même

Elizabeth buste de face carré Suite du journal médical de Caroline publié par sa fille Elizabeth après sa mort.

 Janvier 2002 –

Sein rentré dans l’ordre. Re-vérification avec mammo etc…Travaille au projet résines, sûre que c’est porteur. Le hic, c’est le boa, les pertes d’équilibre et les diverses hallucinations, plus fatigue intellectuelle.

 Janvier 2002 -Assembleurs de polyuréthanes à la frontière française. Vu Da (une amie) change pas physiquement malgré les difficultés qu’elle a connues…Quel épuisement de conduire en devant dompter des sensations curieuses !

 Vendredi- Toujours les diverses boules, ce qui m’agace vraiment c’est que ces troubles se manifestent par crises, qu’ils sont changeants et que je peux pas prévenir. Mais je ne suis pas encore assez amochée pour que les médecins les prennent en compte.

 Janvier 2002 – Eu l’adresse d’une comptable sérieuse et compétente car paniquée par le survol rapide des comptes société et des papiers accumulés depuis début 2001. N’y vois pas clair sauf que rien facturé depuis plusieurs mois et je ne crois pas que LP puisse reconduire une mission.

 Catastrophe, tout s’embrouille ; je suis trop mal pour développer ma collection éditoriale. Faudrait trouver des clients, mais avec deux jours par semaine d’examens, l’angoisse de ne pas savoir la vérité…

 Janvier 2002. -La comptable a commencé à voir les comptes et dit que vendre mes effets personnels pour vivre n’est pas la solution,  me dit de m’inscrire au RMI. Honte. Bien sûr Gve en vit très bien, elle en a fait un système, comme Va, mais c’est pas mon truc. Me dit aussi de mettre l’Etat (Note d’Elizabeth : l’Etat, son autre gros client) au Tribunal administratif, mais c’est déjà vieux de trois ans, et quelle galère en perspective !  (Note d’Elizabeth: vacataire d’un établissement public pendant plus de dix ans pour assurer sa mission statutaire de communication écrite –revues et publications diverses à usage interne et externe– elle demandait depuis sa création de faire passer cette activité dans le giron de sa société. Quand la  cour des comptes a exigé une clarté dans les régimes, son employeur simplement cessé de la payer du jour au lendemain. Pas même répondu au devis de sa société ni cherché une possible embauche. Depuis 1998, date de son « départ »,  jusqu’à la date de ces écrits cette mission statutaire n’a pas été remplie malgré un service communication avec un directeur fonctionnaire multi-cartes bien payé). L’Etat premier employeur au noir. Champion pour ne pas payer de charges sociales.

 Janvier 2002 -Demande de RMI. Honte et désespoir.

Le boa hiberne un peu, ce sont les hallucinations olfactives et visuelles qui commencent à m’enm…La jambe fait ce qu’elle veut, et moi ce que je peux. C’est vrai que je dissocie mon corps de moi-même, comme s’il ne m’appartenait plus. Pour que j’ y rentre dedans, il faudrait savoir ce qui l’empêche de fonctionner normalement. Là, je ne comprends pas, il devient donc un étranger extérieur à moi.

Angoisse : problèmes de langage parlé accentués.

Février 2002

La comptable me fait remarquer que je « dois avoir un problème au cerveau », elle dit qu’il y a des « incohérences ordonnées » : dyslexies ou bizarreries dans les phrases et calculs. Si même elle s’en rend compte…

C’est vrai que si je prends rapidement des notes d’un truc oral, j’inverse les mots dans les phrases, surtout quand je ne suis pas en forme, c’est pas nouveau, c’était même un truc dans le boulot pour prendre très très vite des notes et que personne ne puisse les utiliser à ma place, mais en relisant mes notes de travail depuis deux ans, je m’aperçois que cela s’est accentué. En y réfléchissant, je le fais à l’allemande. Peut-être que mon cerveau revient à ses marques premières quand je ne le contrôle pas ?  Ma logique initiale acquise prendrait-elle le dessus sur le formatage héréditaire du cerveau ?  (Note d’Elizabeth : la langue allemande à une construction différente du français ; elle a appris à parler en Allemagne). Le seul moment où il est bien est quand j’écris ; pas facile mais cela me fait du bien.

 Février 2002 –Il faut cesser les activités de la société. Projet résines et tourisme éthique  n’entreront pas dans ce cadre car, en sommeil, une SARL coûte quand même cher. Je n’ai plus les moyens de la survie de la société, ceux de ma propre survie sont épuisés…

 Février 2002 –Ry ne veut pas aller à Amsterdam pour la grande expo de designers. N’irai pas car déjà irai seule à München mais après ce voyage, mon plafond d’investissement en temps, travail et sous sera atteint. Faut prendre une décision de réelle activité avant que je crève. C’est un très bon projet qui doit nous rendre riches.

Abandon total des médecins sauf mon généraliste qui commence à s’arracher les cheveux. Ils digèrent les fêtes et pestent contre les impôts à payer.

 Mars 2002

Kafka + Jarry + petits bureaucrates soviétiques réunis = spécificité française dans le domaine de l’assimilation culturelle et dans l’efficacité à bâtir un mur contre les chômeurs demandeurs d’emploi, en précarité etc… toutes catégories qu’il faut tuer et  jeter au fond d’un trou. Les pauvres et les faibles ça pue ! Braves gouvernants de tous bords : n’importe qui peut tomber dans une situation précaire sans crier gare, certes pas vos proches c’est un autre monde. Même avec Xi nous ne parlons pas du même monde. Il va y avoir un retour de bâton, c’est obligé. Quelles pertes d’énergies et d’argent (public), quelles injustices par simples ignorance et mépris ! Toujours pas le RMI.
EEG normal mais vomis, boa, selles et urines bizarres. Examens prévus encore !!! Je tente de mesurer la part de l’angoisse dans ma « crise intestine ».

  Avril 2002

Mauvaise nouvelle matérielle: mon ancien comptable m’aurait fait payer une plus-value que je n’aurais pas dû payer ; en fait, il avait un contrôle fiscal et a troqué avec les impôts un gros client (peut-être sa propre comptabilité) contre quelques petits. République bananière qui donne des leçons de morale au monde entier ?

Les médicaments « boastiques » sont efficaces, mais il sort toujours quelques nouveautés (comme pour notre projet résines). Mon corps est aussi réactif et imaginatif que mon cerveau : au moindre problème hop ! Il contourne en inventant quelque chose de palliatif ; ça tient peu ?  Bah ! Il repart dans une autre direction avec d’autres systèmes. C’est pour ça qu’ils ne peuvent pas mesurer le degré de mon atteinte ni la qualifier vraiment.

Aide amicale d’ Ad et SI.  Entre parenthèses si je n’avais pas eu Fçoise, Bribri et mes amis de la garde rapprochée, je n’aurais pas mangé depuis pas mal de temps.

( à suivre) La Loi du silence In Heureux les orphelins stériles © Mireille Durand

Tags: , , ,

2 Commentaires »

Laisser un commentaire!

Ajouter votre commentaire ci-dessous, ou trackback à partir de votre propre site. Vous pouvez aussi Comments Feed via RSS.

Soyez gentil. Gardez-le propre. Restez sur le sujet. Pas de spam.

Vous pouvez utiliser ces balises:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 

Il s'agit d'un Gravatar-enabled. Pour obtenir votre propre mondialement reconnu-avatar, s'il vous plaît vous inscrire à Gravatar.

Entrer le code captcha * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.