Lu de-ma bibliothèque »

16 août 2017 – 16 h 38 min |

Vite ! à Montolieu (Aude) ! « Manifestement singulier », Pierre Bettencourt ! Et « L’Internationale des Visionnaires », ou les sens cachés de la représentation humaine dans les collections Cérès Franco et Daniel Cordier.
Deux expositions que je recommande …

Lire l'article complet »
Lu de-ma bibliothèque

Plaisirs et découvertes d'une volumineuse bibliothèque familiale en plusieurs langues. Partage de textes curieux ou intéressants dont certains seront à vendre.

L'air du temps

Billet d'humeur sur le quotidien d'une vie. Où il sera question des plaisirs, découvertes et détestations, du mot et de l'image dans tous leurs états, des arts plastiques de la musique et de la nature. Sous Licence Creative commons

A vendre livres Vieux papiers

Livre et vieux papiers de la bibliothèque familiale à vendre. Intéressants par leur contenu en plusieurs langues, Demandez, je saurais si j'ai ce que vous cherchez ; mais il faudra me laisser le temps de trier et trouver. Pseudo sur le bon coin : greniercurieux.

Inédits ou épuisés en ligne

Des ouvrages inédits, ou épuisés comme le roman "Le feu sacré", roman d'aventure initiatique sur le feu de forêt à lire sur votre écran.

Heureux les orphelins stériles

Heureux les orphelins stériles ! Une saga familiale inédite, à suivre en ligne sous forme de feuilleton. Site sous creative commons.

Accueil » La Loi du silence

Le boa commence à m’embêter (La loi du silence 4)

Soumis par sur 28 décembre 2011 – 11 h 52 min

                                             

Elizabeth la princesse aux pieds nusSuite du journal médical de feue ma mère Caroline

Juin 2000 Le boa commence à m’embêter sérieusement.

Bon je fais des petites hémorragies cérébrales, IRM dixit, mais « ce n’est pas grave ». C’est peut-être pour ça que la jambe flanche etc… Je liste, pour la visite, ce qui ne va pas : boule sous le pied, boule au ventre, jambe qui se dérobe, main qui n’obéit pas, étoiles qui me rentrent dans les yeux, acouphènes, mots erronés, hallucinations visuelles, pertes d’équilibre… A la visite de lundi, cette fois, il faut que je la lui lise.

 Juin 2000

Retour de visite : il propose toujours et uniquement SA camisole chimique, j’ai formellement refusé compte tenu de mon passé. On ne peut pas se débarrasser d’un problème par l’empoisonnement ou l’emprisonnement du sujet. Après la visite j’ai filé tout raconter à mon toubib, le seul qui me protégerait, je crois.

Bribri (une amie de ma mère soignée par le même neurologue) penche pour la nullité, il l’a assommée au tegretol et ne l’écoute pas ; le seul truc positif, il conseille de voir un psy en parallèle, elle n’a pas voulu, moi j’ai dit oui et c’est comme ça qu’il m’a donné les coordonnées de la psy », après assentiment de la pouf, certes.

 Le ? Samedi

Je deviens folle : ils pourraient essayer de faire quelque chose. Je me crève à courir les hosto, à faire mon boulot pour mon seul client actuel, à en prospecter de nouveaux, à faire des devis etc… + apparts.  Le neuro psy de l’hôpital me fait plein de tests psy et chimiques pour vérifier si je ne suis pas en dépression cachée (les autres disent que non et moi non plus, à priori).

J’en ai vraiment marre de l’hôpital. Font cela pour me faire craquer ? Deux fois par semaine un examen ou une visite ! C’est ma résidence secondaire. Qu’en sortira-t-il ? Si au moins cela aboutit à quelque chose. Le neuro psy de l’hosto propose un traitement pour l’épilepsie mais il demande par écrit l’avis de big chief. Ils sont liés.

 Fin Juin 2000

Terrible de tituber ; quand je descends les escaliers je flotte et tangue ce n’est pas le vertige, c’est autre chose, mon corps est sans poids puis tout d’un coup il devient lourd la tête pèse un âne mort et m’entraîne vers l’avant ou alors je bascule, pivote sur le côté. Tant que je ne suis pas cassé dix côtes tout le monde s’en foutra. Et maman ou Xi diront « moi aussi j’ai failli tomber… » Je m’en fous! Rien de plus odieux, surtout qu’elles ne sont pas là pour voir quand je dis que je perds la mémoire, qu’elles disent « moi aussi », ou « c’est la fatigue », je les hais. C’est du sadisme et la preuve qu’au fond elles ne pensent qu’à elles. Chacun ne pense-t-il qu’à soi ?  Mom ne comprend pas qu’à son âge c’est normal d’être moins bien qu’avant, au mien elle pétait la forme. Il y a des moments où je me dis que je me vengerai à titre posthume quand le jour de mon enterrement elles se diront « ah ! Elle avait raison ». Ca me rappelle So. qui s’étonnait en quelque sorte que papa ne meure pas plus vite alors qu’il n’y avait que l’AZT ! Elle disait toujours : « ah! Mais il va bien ! » d’un ton qui signifiait : « mais il en met du temps à mourir, il exagère ! »

Si grand-mère avait épousé son Henri et non grand-père, qui serais-je ? J’aimerais imaginer.

Le coréen avance lentement, normalement je devrais aller plus vite. 

 Mercredi. (juillet 2000 ?)

J’ai accroché une voiture, depuis quelques jours grosses masses noires mouvantes me foncent dessus par le côté ; je sursaute, c’est effrayant ; elles ont surgi et j’ai fait un mouvement car je voyais un type me doubler par la droite. Les premières fois j’ai cru que quelqu’un m’agressait. Elles surgissent avec une sorte de bruit comme du vent dans le crâne, un souffle ou un simple déplacement de masse qui fait pression je ne sais pas bien car c’est soudain. Cela vient du fond latéral. C’est embêtant surtout sur l’autoroute, alors j’ai renoncé au super marché et quand je manœuvre on dirait une des vieilles biques que j’engueule copieusement quand elles essaient de se garer.

 Samedi.( juillet 2000?)

Maintenant des boules sous les pieds poussent comme des grains de chapelet. Je n’ai pas mal en marchant si je reste bien cambrée, j’ai mal au repos quand le pied est détendu, au lit notamment la nuit la douleur me réveille. Il y en avait une d’un côté, puis une de chaque côté, puis plusieurs. Cela suit un trajet de nerf ou de tendon, je ne sais pas. Je refuse de regarder des planches anatomiques et de lire tout sur la neurologie dans le grand Larousse encyclo parce que je sais que je vais bâtir quelque chose ; cela pourrait être faux et je veux absolument savoir précisément ce que c’est pour m’en sortir ; si c’est quelque chose d’incurable alors il faudra que j’en profite vite. Pas comme le Portugal de papa. (son souhait quand il su sa maladie, était de faire une voyage au Portugal et tout le monde lui a dit  » commence le traitement, tu seras à temps de le faire plus tard ». Manière de nier la mort de notre part. Il n’a jamais pu faire le voyage…)

 On est allé se balader, il faisait une chaleur torride et il y avait plein de gens, pourtant c’était très tôt ; les plages étaient bondées, je n’aime pas. Où sont les plages de mon enfance ? Quand au réveil il y avait une trace de pas qui n’était pas le pied du seul pêcheur du « village » on se posait des questions pendant toute la matinée jusqu’à ce qu’on découvre un  intrus, un cousin de la ville débarqué de la micheline pour affaires…  En fait, à part Corsega, je me baigne jamais ici en Europe.

 Juillet 2000

Visites d’appartements, épuisant ; suis partagée entre l’envie de trouver vite pour être débarrassée et trouver un truc vraiment bien ; prête à trouver tout pas mal. Des cahiers pleins de plans et dessins. Tableaux avec les éléments essentiel, mets des +++ à — mais rien. Dans aucun domaine je ne peux inscrire : « quelque chose » ou « espoir de concret ».

Ils vont me tuer en me laissant dans l’ignorance et le flou.

Un truc étranger : l’électricité statique, en partie enlevée avec le bitoniau en caoutchouc sur la voiture, continue ailleurs toujours très mal et violent mais ce n’est pas l’électricité statique c’est une douleur de mes terminaisons nerveuses au mouvement que je fais. Ca fait mal a point de crier.

 Juillet (?) 2000

Visite à big chief . Il a fallu me faire violence pour y aller ; en plus on étouffe . Décidément ! Soit c’est un incapable, usurpateur du nom et de la compétence de son père, soit un fieffé salaud. Je le crois lâche. Mes questions dérangent comme mes observations ; la seule chose qu’il me propose volontiers c’est de m’assommer avec des anti-épileptiques mais comme j’y suis opposée…

Je perds la mémoire et le sens des mots, problèmes de langage confus.

Quelques examens Mars–Juin 2000

  •  RADIO du CRANE le 07 03 2000 : anomalie de la selle turcique.
  • EG du 07 03 2000: les tracés sont constitués par une activité de fond alpha à 9 Hz, bilatérale, synchrone, symétrique bien réagissante à l’ouverture des yeux , entrecoupée d’anomalies lentes thêta dans les régions temporales gauche majorées par les deux hyperpnées qui leur confèrent un caractère parfois discrètement angulaire et qui provoque l’apparition de bouffées d’ondes lentes delta bilatérales plus marquées dans les régions antérieures. La SLIest sans effet notable. Conclusion : tracé mettant en évidence des anomalies lentes temporales gauches augmentées par les deux hyperpnées qui leur confèrent alors un aspect  discrètement irritatif.
  •  TOMOSCINTIGRAPHIE CEREBRALE le 04 04 2000. Au bisicate  de 99m Tc, hypoperfusion modérée à la jonction temporo-occipitale gauche et hypoperfusion relative thalamique droite : signification pathologique ? Absence d’autre anomalie de la perfusion cérébrale.
  •  EXAMEN de la VESSIE : le 08 06 2000: myotonie du côté gauche.
  •  IRM CEREBRALE du 09 06 2000 : pas de signal pathologique intra pu extra axial, sus ou sous tensoriel, évocateur d’une lésion expansive ou d’un processus infiltrant. Pas de prise contraste péjorative visible sous forme d’hypersignaux sur les acquisitions en pondération T1 après l’injection intraveineuse du gadolinium, notamment au niveau de la région temporo-pariétale gauche.Mise en évidence de petits hypersignaux sur les acquisitions en pondération T2 au niveau de la substance blanche frontale droite (images 27,29 et 30) compatibles avec de petites lésions vasculaires ischémiques. Dimension normale des cavités ventriculaires, des sillons corticaux et des espaces cisternaux. Pas de dysplasie corticale visible. Structures de la ligne médiane non déviées. A signaler un kyste sous muqueux au niveau du fond du sinus maxillaire gauche.
  •  HEMATO immunophénotypage cellulaire /07/00 : globules blancs 6,97giga/l: lymphocytes  39,2 %.  antigènes des membranes CD3  =    81  %  (70-80)   Soit    2213 el/mm3    (110-1900).CD3+CD4+   =   51,0 %    (37-50)   Soit  1393 el/mm3     (600-1200) CD3+CD8+ =  28,0 %     (19-29)   Soit 765   el/mm3    (300-700). Rapport CD4/CD8 = 1,82   (1,6-2,4) CD19   = 12  %   (5-15).  Soit 328 el/mm3   (100-400) ;HLA-DR =  15 % ;CD16+CD3-   =   7%    (7-18)  Soit 191 el/mm3    (150-400) ;discrète élévation des sous populations lymphocytaires  T. Immuno à interpréter en fonction de la cytologie et du contexte clinique.

 

Tags: , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire!

Ajouter votre commentaire ci-dessous, ou trackback à partir de votre propre site. Vous pouvez aussi Comments Feed via RSS.

Soyez gentil. Gardez-le propre. Restez sur le sujet. Pas de spam.

Vous pouvez utiliser ces balises:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 

Il s'agit d'un Gravatar-enabled. Pour obtenir votre propre mondialement reconnu-avatar, s'il vous plaît vous inscrire à Gravatar.

Entrer le code captcha * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.