Lu de-ma bibliothèque »

16 août 2017 – 16 h 38 min |

Vite ! à Montolieu (Aude) ! « Manifestement singulier », Pierre Bettencourt ! Et « L’Internationale des Visionnaires », ou les sens cachés de la représentation humaine dans les collections Cérès Franco et Daniel Cordier.
Deux expositions que je recommande …

Lire l'article complet »
Lu de-ma bibliothèque

Plaisirs et découvertes d'une volumineuse bibliothèque familiale en plusieurs langues. Partage de textes curieux ou intéressants dont certains seront à vendre.

L'air du temps

Billet d'humeur sur le quotidien d'une vie. Où il sera question des plaisirs, découvertes et détestations, du mot et de l'image dans tous leurs états, des arts plastiques de la musique et de la nature. Sous Licence Creative commons

A vendre livres Vieux papiers

Livre et vieux papiers de la bibliothèque familiale à vendre. Intéressants par leur contenu en plusieurs langues, Demandez, je saurais si j'ai ce que vous cherchez ; mais il faudra me laisser le temps de trier et trouver. Pseudo sur le bon coin : greniercurieux.

Inédits ou épuisés en ligne

Des ouvrages inédits, ou épuisés comme le roman "Le feu sacré", roman d'aventure initiatique sur le feu de forêt à lire sur votre écran.

Heureux les orphelins stériles

Heureux les orphelins stériles ! Une saga familiale inédite, à suivre en ligne sous forme de feuilleton. Site sous creative commons.

Accueil » Heureux les orphelins stériles

Tous les deux jours un examen (La loi du silence 3)

Soumis par sur 21 décembre 2011 – 16 h 02 min

Elizabeth, 3eme enfant de Caroline  Suite du journal médical de Caroline, feue ma Mère.

Mai 2000 :

Depuis le début du mois, mon toubib accélère sa partie : tous les deux jours un examen de l’estomac, de l’intestin et de la vessie. Maintenant urines couleur coca cola. Je lui ai bien dit que je ne pouvais plus chercher de nouveaux clients en prévision de la fin de mon contrat avec mon principal client, j’ai du mal à fournir avec tous ces RV médicaux. Les hôpitaux, c’est horrible : c’est sale (sauf chez mon toubib où, en plus, il y a du savon dans les toilettes), ça pue, on se perd et c’est un vrai coupe-gorge. Un bon côté, un plaisir lié à l’hosto : le restau chinois d’à côté et Monsieur Riele…M. Riele, l’un des auteurs de ma nouvelle  collection d’ouvrages sur  la vie des autres, activité que je voudrais poursuivre et développer quand je saurai à quelle sauce mon corps veut me manger, M. Riele habite près de l’hôpital et j’ai toujours un grand plaisir intellectuel à échanger avec lui ; à près de 90 ans il lit encore tous les ouvrages politiques et historiques qu’il peut trouver, les journaux tous les jours et il fait preuve d’une  capacité de jugement et d’une acuité mentale vives et pertinentes ; un bain intellectuel vivifiant et rafraîchissant.

 Mai 2000 :

La psy indiquée est très bien, le seul truc intelligent que big chief ait fait depuis que je le vois. Depuis mardi, visite plein d’apparts. A devenir fou, les agences font n’importe quoi. On dit :«Je cherche cela précisémment» et ils proposent le contraire, je crois que c’est par définition un métier d’abrutis, comme les agents de voyage et les gestionnaires de comptes des banques, dit Xi.

 Mai  2000 :

Enfin la chance ! trouvé un vrai généraliste grâce à ma pharmacienne. Génial ! Jeune, des méthodes normales, m’a vraiment auscultée, palpée, m’a écoutée et ne m’a pas prescrit cinquante trucs ; au contraire, il a supprimé une partie de ce que je prenais et va prendre contact avec la psy et mon toubib.

Sans cesse attrape l’électricité statique, ça fait mal, impossible de trouver le truc de New York qui enlève l’électricité statique. Mais ce n’est pas tout à fait l’électricité statique c’est plutôt les terminaisons nerveuses des doigts.

 Mai 2000 :

J’ai des visions, des hallucinations visuelles. A chaque fois des choses douloureuses nouvelles, par crises. Après, tout redevient presque normal, sauf le fond installé : ma jambe gauche et ma main droite, le boa, les pieds et les problèmes de langage sont devenus une partie de moi-même. Parlé au généraliste, il n’a pas rigolé quand je les lui ai décrites ni haussé les épaules en disant que ce n’était rien.

Rigolo les représentations qu’on se fait même en état normal : quand la pharmacienne m’a donné son nom j’ai cru que c’était un vieux toubib à cause de son prénom étranger désuet !

 Mai 2000 :

Personne ne me croit, sauf la psy, mon généraliste et mon toubib  mais il ne peut rien pour la neurologie : il m’a remis entre les mains du spécialiste. Me suit sur le plan abdominal et pour mes champignons au pied qui vont mal. Depuis deux ans, panaris sur panaris. Au moins six analyses, ils ne trouvent rien, donc il n’y a rien malgré la mousse noire sous l’ongle. Je sais que je l’ai attrapé dans les marais à Madagascar en 1967 à la passée aux canards. Les médecins militaires disaient qu’il mettrait 20 à 30 ans à se manifester ; quand je leur dis cela, ici, à l’évocation du médecin militaire ils ont un sourire de mépris ! Mon toubib, lui, fait des recherches dans ce sens. Pour le reste, il me donne juste son écoute et son respect. La psy très bien, mais nous ne faisons pas une vraie analyse, d’ailleurs ce n’est pas le plus important : je n’ai plus 30 ans et c’est fichu pour se restructurer autrement (de toutes façons impossible. Xi fait son analyse depuis plus de 20 ans et les résultats sont maigres…) La psy me croit quand je décris mes maux et me fait faire des examens pour avancer. Elle dit : « Vous avez réellement de maux somatiques votre angoisse augmente parce que vous ne savez pas ce que c’est. »

Plein d’électricité très douloureuse . (A la relecture,  il s’agit bien de douleurs des nerfs comme si de temps en temps ils étaient agressés par quelque chose).

 Mai 2000 Jeudi !

C’est curieux la vie : terrible les nuls qu’il y a  partout et on se laisse faire par eux ! L’autre jour c’était dix minutes dans le cabinet, 110 balles, une ordonnance de deux pages et un rendez-vous pour dans deux jours. Il n’arrêtait pas de me faire faire, dans les cliniques de second choix où il avait des parts, des clichées tellement mauvais qu’illisibles ; quand à la généraliste folle, elle m’a raconté ses malheurs sentimentaux le premier et seul jour où je l’ai vue. Si je n’en n’avais pas parlé aux pharmaciennes, je serai encore en train d’être ballottée, elles ne m’auraient répété le plus grand bien que les gens disent de mon généraliste.

 Commencé le coréen pour le travail. Curieux ! Pas du tout la même logique ni la même structure, cela devrait faire faire de la gym à mes neurones. Pour les muscles, visité plus de 30 apparts ; aucun ne correspond à l’annonce ou au descriptif des agences.

 Juin 2000 :

Dans les nombreux examens variés, toujours la même remarque  : « Troubles atypiques explication pathologique ? » à relier avec les autres anomalies ? La vessie a une « myatonie du côté gauche ». Cette fois-ci c’est moi qui pose la question. Pas de réponse.

 La loi du silence in Heureux les orphelins stériles, de Mireille Durand©

Tags: , , , , , ,

Laisser un commentaire!

Ajouter votre commentaire ci-dessous, ou trackback à partir de votre propre site. Vous pouvez aussi Comments Feed via RSS.

Soyez gentil. Gardez-le propre. Restez sur le sujet. Pas de spam.

Vous pouvez utiliser ces balises:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 

Il s'agit d'un Gravatar-enabled. Pour obtenir votre propre mondialement reconnu-avatar, s'il vous plaît vous inscrire à Gravatar.

Entrer le code captcha * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.